belle-sœur

définitions

belle-sœur ​​​ nom féminin

Sœur du conjoint, pour l'autre conjoint.
Femme du frère, de la sœur, du beau-frère ou de la belle-sœur d'une personne. Des belles-sœurs.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une jolie petite fille, et une charmante belle-sœur, qui a la voix et le rire de sa sœur à s'y méprendre.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Émilie, tremblante pour sa mère, son frère, son mari et sa belle-sœur, flattait le tigre, espérant ainsi le museler...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Dans ces lectures que ma femme ou ma belle-sœur faisaient à la famille, au coin du feu, que de longues soirées se sont écoulées comme un instant !Louis Constant Wairy (1778-1845)
Ce garçon est bien fait et étoit assez raisonnable ; mais à cette heure il garde sa belle-sœur : on croit qu'il en est amoureux.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Elle prit ses enfants pour se venger, les poussa, les excita, les aiguillonna contre sa belle-sœur.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Alida tint bon, et remercia avec un sourire de reconnaissance pour les touchantes attentions de sa belle-sœur.Alphonse Karr (1808-1890)
Je n'entends pas qu'un drôle de cette espèce s'avise de faire de la peine à ma jolie belle-sœur.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
N'attendant pas si tôt la visite de sa belle-sœur, elle cachait à peine sous sa mante cette toilette du matin, molle et fraîche, dans laquelle elle se sentait renaître.George Sand (1804-1876)
D'ordinaire, sa belle-sœur l'évitait, sachant ses vices abominables et devinant les hontes de sa vie.Jules Lemaître (1853-1914)
Pouvait-il bien devant sa belle-sœur qui voulait le traiter en homme, se laisser traiter en enfant ?Jules Michelet (1798-1874)
Ma belle-sœur avait pris la précaution d'envoyer ses enfants chez un député de nos amis qui logeait dans la ville.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Elle venait chez ma belle-sœur à des heures où une partie de la cour s'y trouvait.Madame de La Fayette (1634-1693)
À dix-sept ans il était entré dans les ordres, un peu contre son gré, assure sa belle-sœur.Pierre de Lacretelle (1886-1969)
Ma mère obtint la permission d'aller visiter sa malheureuse belle-sœur, qu'elle trouva dans une tour froide et humide, accablée par la fièvre, qui emporta ce jour-là même sa petite fille !Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Aussi se mettait-elle volontairement sous la tutelle de sa belle-sœur dans tout ce qui semblait affaire ou parti politique à prendre.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
De plus, elle redoutait une belle-sœur à laquelle ses rapports politiques auraient donné une existence indépendante et avec laquelle il aurait fallu compter.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Il y a la belle-sœur d'une de mes amies qui a le téléphone posé chez elle !Marcel Proust (1871-1922)
Elle contemplait son étrange belle-sœur avec une surprise douloureuse, et les deux larmes suspendues à ses cils coulèrent enfin.Lucien Biart (1828-1897)
Jusque-là, le ministre avait résisté aux supplications de sa belle-sœur, qui mourait d'envie d'être invitée aux bals de la cour.Émile Zola (1840-1902)
La belle-sœur de mon cousin s'est dévouée au soulagement de tant de souffrances, elle est la gracieuse providence du pays.Hector Berlioz (1803-1869)
Afficher toutRéduire