bénit

 

définitions

bénit ​​​ , bénite ​​​ adjectif

(choses) Qui a reçu la bénédiction du prêtre avec les cérémonies prescrites. Eau bénite. ➙ aussi béni. —  locution C'est pain bénit : c'est une aubaine.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il arrose, il bénit la bûche avec du vin cuit et prononce les paroles sacramentelles.Alphonse Chabot (?-1921)
Dans cette déclaration, très-populaire, du roi, tout le monde admira, bénit la grandeur de courage qu'il témoignait en prenant une telle charge.Jules Michelet (1798-1874)
C'est le vœu le plus cher de celle qui t'aime et te bénit de tout son cœur.Olga de Pitray (1835-1909)
Tu auras des enfants, car le ciel bénit les mariages d'amour : ce sont les seuls qu'il reconnaisse et sanctifie.Alphonse Karr (1808-1890)
Mais tout cela n'était encore que pain bénit, en comparaison de ce que je vais dire.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Tous étaient à cheval, accompagnés de tambours et suivis de prêtres qui portaient le pain bénit.Paul Sébillot (1843-1918)
Sa chambre était toujours prête, comme pour son retour possible, rangée et pareille, avec un nouveau buis bénit chaque année.Georges Rodenbach (1855-1898)
Je suis devenu celui qui bénit et qui affirme : et j'ai longtemps lutté pour cela ; je fus un lutteur, afin d'avoir un jour les mains libres pour bénir.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Ces mendiants se battent ou se volent les uns les autres de la même main qui égrène le chapelet bénit.George Sand (1804-1876)
C'était la tempête venant du désert, ce n'était pas la pluie féconde qui rafraîchit l'air et bénit les champs.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Elle bénit l'occasion qui s'offrait à elle de lui dire publiquement tout ce qu'elle lui devait, de lui jurer par-devant témoins une tendre et inviolable fidélité.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Le pauvre les bénit, pourvu qu'il lui soit accordé de gagner, au prix de ses sueurs, un mince salaire.George Sand (1804-1876)
Toute sa souffrance fut oubliée, et elle la bénit d'avoir été payée un tel prix.Marcel Prévost (1862-1941)
Après l'éclosion de son nouveau projet il bénit ces retards successifs, qui mettaient à sa portée un élément utilisable et pratique.Raymon Roussel (1877-1933)
Maman qui avait dit qu'elle nous mènerait chercher du buis bénit le dimanche des rameaux.Victor Hugo (1802-1885)
Ces hommes qui vous entourent, j'ai entendu parler d'eux et de vous : on les craint et on les respecte ; mais, vous, on vous aime et l'on vous bénit.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'infirmière, vivement impressionnée, alluma un cierge bénit et l'esprit de ténèbres s'enfuit pour ne plus revenir.Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Le petit échafaudage, en forme de coupole, qui surmonte le pain bénit, est orné, au sommet surtout, de petits cierges allumés.Alphonse Chabot (?-1921)
Si vous pensez à votre mère, pensez donc que, du ciel, elle vous voit et bénit votre guérison prochaine.George Sand (1804-1876)
Seulement, il n'y a pas de rameau bénit sur un portrait, et pas de vieille grand-mère qui pleure.Alphonse Allais (1854-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BENIT, ITE » adj.

Qui a été beni, consacré à Dieu. Une Abbesse benite, de l'eau benite, un pain benit, des grains benits.
 
BENIT, se dit encore en ces phrases proverbiales. Eau benite de Cour, ce sont de grandes caresses, de belles protestations d'amitié des gens de Cour qui sont simulées, & qui n'ont aucun effet. On dit, que c'est pain benit, quand il arrive quelque infortune à un homme qui l'a bien meritée, qu'on dit autrement, C'est bien employé. On appelle aussi les Bedeaux des Parroisses, Ventres benits, parce qu'ils vivent le plus souvent de pain benit, dont on croit qu'ils trempent leur souppe. On dit qu'un homme est reduit à la chandelle benite, lors qu'il est en extremité de maladie, qu'il a receu l'Extreme Onction. On dit aussi d'un homme qui ne vient point aprés avoir été plusieurs fois prié de venir, qu'il faut avoir la croix & l'eau benite pour l'avoir. On dit aussi, Changement de corbillon, appetit de pain benit, pour dire, que la diversité plaist en toutes choses.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020