beuglement

 

définitions

beuglement ​​​ nom masculin

Cri des bovins. ➙ meuglement.
Son puissant, prolongé et désagréable. Le beuglement d'une radio.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
De temps en temps, à intervalles réguliers, l'un d'eux soufflait dans une trompe de corne d'où sortait un bruit pareil au beuglement d'une bête sauvage.Pierre Loti (1850-1923)
Surpris par cette attaque imprévue, il poussa une sorte de beuglement et plongea.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Comme elle pleurait, elle entendit le beuglement bien connu de ses vaches qui l'avaient aperçue, près de la barrière, et attendaient impatiemment qu'on vint les débarrasser de leur fardeau.Gaston Lavalley (1834-1922)
De temps en temps, le beuglement rauque de la vapeur annonçait l'approche d'une station.Alphonse Daudet (1840-1897)
Pas le moindre beuglement ne répondit à ces appels redoublés, que lui renvoyaient seulement les échos de la forêt.Paul Lacroix (1806-1884)
Mais quand l'herbage suivant fut traversé, un beuglement formidable s'éleva.Gustave Flaubert (1821-1880)
C'était un beuglement sourd et blanc, un hurlement vide, un sifflement de serpent-fantôme, une sueur crachée et crissante...Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Elle-même, ma cousine, semblait ne penser à rien, et je ne me souviens avoir entendu que le pas du cheval et le beuglement d'une vache...Jules Vallès (1832-1885)
Ce clairon avait des vibrations grêles, un peu argentines, dans ce beuglement formidable du vent.Pierre Loti (1850-1923)
Au loin, un beuglement de cor appelait des paysans à la soupe.Jean Rameau (1858-1942)
Tirette imite le bruit du beuglement et du bêlement.Henri Barbusse (1873-1935)
Quelquefois, du dehors, du fond des brumes blanches, un autre beuglement lointain répondait à leur appel.Pierre Loti (1850-1923)
On entendait le cri-cri des faux qu'on aiguise, le roulement des chariots, les appels à la guillade et parfois le beuglement des bœufs.Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Tantôt, le beuglement de quelque vieille, devenue folle de peur, faisait prime sur le marché.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Un petit oiseau se posa sur une haie ; je tirai, il s'envola ; mais un beuglement terrible me cloua sur place.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais, quand l'herbage suivant fut traversé, un beuglement formidable s'éleva.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le cri qu'ils font entendre tient à la fois du beuglement du taureau et du rugissement du lion.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Il n'est plus qu'il une brasse du cèdre où se tient le chef nez-percé ; il exhale un second beuglement.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Quand il m'aperçut, il poussa un beuglement et, se frappant la poitrine, il fit profession d'amitié.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BEUGLEMENT » subst. masc.

Mugissement, cri du taureau, du boeuf, de la vache. Ce mot vient du Latin boatus ou buculatus.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020