bisque

 

définitions

bisque ​​​ nom féminin

Potage fait avec un coulis de crustacés. Une bisque de homard.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'ai ouï parler d'incorrections graves dans votre dernière bisque, et d'une fatale négligence à propos du croquant de vos oreilles.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il s'agissait de la bisque d'écrevisse et du salmis de bécasse !Edmond de Goncourt (1822-1896)
Une certaine bisque de perdreaux avec une purée de truffes et de marrons attira tout d'abord l'attention du roi, que de belles huîtres avaient déjà tenté.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le roi commença l'attaque sur sa bisque de perdreaux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il en sera de même des potages aux petits pois nouveaux, aux laitues émincées, aux menues herbes, à la purée de gibier ou bisque, etc.Nicolas Appert (1749-1841)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BISQUE » s. f.

Potage exquis fait de plusieurs pigeons, poulets, beatilles, jus de mouton, & autres bons ingrediens, qu'on ne sert que sur la table des Grands Seigneurs. Ce mot en ce sens vient de bis cocta, parce que la bisque se faisant de plusieurs beatilles, il en faut faire plusieurs cuissons separées & reïterées, avant que de luy donner la derniere cuisson & perfection.
 
On appelle demie-bisque, celle qui se fait à moindres frais, & où on ne met que la moitié des ingrediens de la precedente.
 
On appelle bisque de poisson, celle qui se fait avec des hachis de carpes, leurs oeufs & leurs laites, & avec des escrevisses.
 
BISQUE, terme de jeu de paume, est un coup que l'on donne gagné au joüeur qui est plus foible, pour égaler la partie par cet avantage, & qu'il prend quand il veut une fois en chaque partie. Quelques-uns en ce sens derivent ce mot de bis capit, parce que d'ordinaire on la prend aprés un avantage qu'on vient de gagner, & ainsi on prend deux coups en même temps.
 
On dit proverbialement à un homme sur qui on se vante d'avoir de l'avantage en quelque chose que ce soit, qu'on luy donneroit quinze & bisque. On dit aussi, qu'un homme prend sa bisque, quand il quitte son travail ordinaire pour se promener, pour se divertir, & sur tout quand il le fait rarement.
Vidéos Le boulon, par Karim Duval Le boulon, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020