blond

définitions

blond ​​​ , blonde ​​​ adjectif et nom

adjectif (poil, cheveux) De la couleur la plus claire, proche du jaune (opposé à brun).
(personnes) Qui a les cheveux blonds. Il est blond comme les blés. —  nom Un blond, une blonde.
nom masculin La couleur blonde. Blond cendré, doré, vénitien.
adjectif D'un jaune très doux. —  Bière blonde. Tabac blond. Cigarette blonde ou nom féminin une blonde.

synonymes

blond, blonde

adjectif

doré, blondasse (péjoratif)

décoloré, oxygéné, platiné

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Voici l'homme en trois lignes : de moyenne taille, blond, assez sentimental, très-myope, et le mari le plus amoureux de sa femme qui se soit jamais vu.Joseph Vilbort (1829-1911)
La jeune fille s'avance dans une gracieuse toilette mauve qui s'allie à ravir au blond tendre de ses cheveux.René Boylesve (1867-1926)
Et, dans ce rayon, la jeune femme, clignant des yeux, voyait par instants se détacher le chignon blond d'une femme, le dos noir d'un laquais, la crinière blanche d'un cheval.Émile Zola (1840-1902)
Elle vit alors seulement ce grand gaillard blond, à la barbe et aux cheveux frisés, à l'épaisse face rose, dont les gros yeux bleus luisaient d'un éclat de faïence.Émile Zola (1840-1902)
Leurs cheveux aussi étaient de la même couleur, d'un blond doré ; mais chez la mère l'or était mélangé de quelques fils d'argent.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Léon était un beau et grand garçon blond, un peu moqueur, un peu rageur, un peu indolent et faible, mais bon garçon au fond ; il avait treize ans.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Vous n'avez fait que mettre un beau visage brun à la place d'un visage blond qui n'était pas mal.George Sand (1804-1876)
Mes amis disent que si le hasard avait placé mon lit en sens contraire, j'aurais eu peut-être la chevelure d'un blond moins roux et l'esprit d'une tournure moins solennelle.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Elle était d'un blond vif, chaud et doré, et ses cheveux étaient une des plus grandes beautés de sa personne.George Sand (1804-1876)
Ses cheveux, d'un blond pâle, avaient des reflets un peu dorés et donnaient l'impression d'un clair de lune.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Cette bouteille est un garçon blond, aux grands yeux gris, au front large, à la mine un peu pensive.Jules Vallès (1832-1885)
C'était une jolie petite bête, toute grassouillette, qui avait un museau rose et le poil blond et soyeux.Louis Pergaud (1882-1915)
C'était un petit homme d'une cinquantaine d'années, à la moustache jadis rousse, ayant pris un air de blond sale, par le mélange de poils blancs.Jules Moinaux (1815-1895)
Après un moment d'hésitation, nous nous dirigeons vers une table qu'encombre un jeune homme blond ; c'est la seule qui soit aussi faiblement occupée.Georges Darien (1862-1921)
On demande un gentleman de quelque fortune, élégant, distingué, petit et blond ; on le préférerait dans le commerce des huiles minérales.Octave Uzanne (1851-1931)
Les deux jeunes gens à la tournure militaire échangèrent entre eux un regard et un sourire, quoique le jeune blond parût sous le poids d'une vive impatience.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Des abeilles, d'ailleurs, dont les ruches alignaient leurs dômes de paille le long du mur aux espaliers du potager, couvraient ce champ fleuri de leur vol blond et ronflant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je distingue une forme et... oui, oui, je ne me trompe pas – des cheveux de femme, un chignon blond qui dépasse l'étoffe.Georges Darien (1862-1921)
Il avait devant lui un jeune homme blond, de bonne mine, qui avait l'air doux et triste.Amédée Achard (1814-1875)
D'une physionomie aimable, d'une taille élevée, assez blond, il avait, sauf les lunettes qu'il portait sans cesse, toute l'élégance du jeune homme.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BLOND, ONDE » adj. & subst.

Couleur du poil de l'homme qui est entre le blanc & le roux. Les Italiens aiment le blond doré, le blond un peu ardent. les gens du Nord ont souvent un blond fade, un blond de filasse. les beautés blondes durent moins que les beautés brunes. le blond cendré ou meslé de gris est le poil le plus agreable.
 
On dit figurément & poëtiquement, la blonde Cerés, à cause de ses espics jaunissans ; & le blond Phoebus, à cause qu'on le depeint avec une perruque blonde, aussi-bien que nous depeignons les Anges, parce qu'en France on tient ce poil pour le plus beau. Du Cange derive ce mot du Saxon blond, qui signifie meslé ; ou de blondel, qui signifie teint coloré par art, d'où on a dit dans la basse Latinité blundus, ou blondus.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est delicat & blond, quand il fait trop le beau, ou le difficile : qu'il est blond comme un bassin, pour dire, que ses cheveux ont de l'éclat. On dit aussi ironiquement, un blond d'Egypte, en parlant d'un homme fort noir.
So British... ou pas ! Challenge Challenge

Le mot anglais challenge s’est glissé dans la langue française comme synonyme de « défi, compétition » déjà depuis la fin du XIXe siècle.

Dr Orodru 10/03/2021