bouffer

 

définitions

bouffer ​​​ verbe

verbe intransitif (matière souple, légère) Se gonfler et augmenter de volume. Des cheveux qui bouffent.
verbe transitif familier
Manger. ➙ becqueter, boulotter. sans complément À quelle heure on bouffe ? —  locution, au figuré Se bouffer le nez, se disputer.
(choses) Consommer. Voiture qui bouffe de l'huile.
Absorber complètement, accaparer (qqn). Son travail le bouffe.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bouffe

tu bouffes

il bouffe / elle bouffe

nous bouffons

vous bouffez

ils bouffent / elles bouffent

imparfait

je bouffais

tu bouffais

il bouffait / elle bouffait

nous bouffions

vous bouffiez

ils bouffaient / elles bouffaient

passé simple

je bouffai

tu bouffas

il bouffa / elle bouffa

nous bouffâmes

vous bouffâtes

ils bouffèrent / elles bouffèrent

futur simple

je boufferai

tu boufferas

il bouffera / elle bouffera

nous boufferons

vous boufferez

ils boufferont / elles boufferont

 

synonymes

bouffer verbe intransitif

blouser, gonfler

bouffer verbe transitif

[familier] manger

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y avait de l'affectation dans la façon dont elle faisait bouffer les masses de ses cheveux gris autour de ses tempes encore fraîches comme celles d'une jeune fille.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle le tournait comme une poupée, donnait des tapes, faisait bouffer la jupe par-derrière.Émile Zola (1840-1902)
Des garçons restaient gênés, l'air bêta, à côté de fillettes en train de faire bouffer leurs jupes.Émile Zola (1840-1902)
Ratu nous amène du monde à dîner quand on l'envoie chercher de quoi bouffer !Marcel Mültzer (1866-1937)
Mes cheveux que je laisse bouffer, je les aplatirai en bandeaux collants avec de l'huile.Hector Bernier (1886-1947)
La recette d'une journée pour donner à bouffer à cinquante-trois pensionnaires, hommes et bêtes !Oscar Méténier (1859-1913)
Rikki-tikki trouva cela excellent, et quand il eut fini, il sortit sous la véranda, s'assit au soleil, et fit bouffer sa fourrure pour la sécher jusqu'aux racines.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
En somme, tu travailleras pour l'avenir de ton enfant... avenir que nous compromettrons si nous conservons un truc qui nous fera bouffer jusqu'à notre dernière galette.Oscar Méténier (1859-1913)
Il se lissa les moustaches, il fit bouffer ses cheveux et joua le joli garçon.André Beaunier (1869-1925)
Tu pourrais pas les bouffer ou les noyer toi-même comme... oh !Louis Pergaud (1882-1915)
Puisqu'on n'est pas en nombre « gn'a » qu'à attendre, après tout ils ne veulent pas le bouffer sans boire !Louis Pergaud (1882-1915)
Au bord de l'eau, quand je passai, les auberges étaient pleines ; de grosses dames assises en rond faisaient bouffer leurs jupes sur les pelouses.Alphonse Daudet (1840-1897)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOUFFER » v. act.

enfler les jouës.
 
BOUFFER, se dit plus ordinairement au figuré. On dit des toiles, des estoffes, des rubans, ou d'une garniture neufve, qu'elles bouffent ; & du taffetas qui sort par les bandes d'un haut-de-chausse de Suisse, qu'il bouffe.
 
Les Bouchers qui soufflent la viande, nomment cette action bouffer.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020