brandon

 

définitions

brandon ​​​ nom masculin

Débris enflammé.
littéraire Brandon de discorde : personne, chose qui est source de discorde.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Enfin la lumière jaillit d'un brandon d'écorce, brille et répand ses lueurs par la cabane.Joseph Marmette (1844-1895)
Elle lança le brandon dans la porte ouverte, et le feu prit.Émile Bergerat (1845-1923)
Spontanément, je bondis par-dessus le chevet du lit, sans lâcher mon brandon dont les larges flammes, parmi la fumée, éblouissaient encore la chambre !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Pourvu qu'elle soit définitive, et que ce méchant brandon soit éteint pour de bon !Dorothée de Dino (1793-1862)
Là-dessus, reprenant courage, je saisis un tison enflammé et me précipitai dans la caverne avec ce brandon à la main.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Un éclair de sa belle jeunesse d'artiste farouche, un vieux brandon de sa haine contre les bourgeois traversa ses yeux.René Bazin (1853-1932)
Bientôt le premier officier d'ordonnance fut vraiment un brandon de discorde ; il troubla la tranquillité de la garde, il dut vivre isolé.Pons de l'Hérault (1772-1853)
On vit alors sortir la folle, une petite lanterne dans une main et un brandon de paille enflammé dans l'autre.George Sand (1804-1876)
Le parlement n'insista pas ; et, satisfait d'avoir jeté un premier brandon de discorde, il attendit des temps « meilleurs » pour le rallumer.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Plus d'un chaudron fut renversé, plus d'un brandon dispersé.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je croyois mon péché expié, je croyois cette guerre lasse ; je croyois éteint ce brandon de discorde ; hélas, me serois-je abusée grossièrement ?Pétrus Borel (1809-1859)
Brandon, animé par la présence de la reine dont le visage exprimait toutes les perplexités, triompha héroïquement.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
La folle s'aperçut alors que la foule l'entourait ; elle porta vivement son brandon enflammé à la figure du gendarme, qui, surpris de cette défense imprévue, fut forcé de lâcher prise.George Sand (1804-1876)
Ce rusé brandon de discorde trouvait que dans ses visites à la jeune femme elle n'avait pas assez de liberté et n'tait pas reçue comme elle l'aurait aimé.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
On leur présenta aussitôt un brandon enflammé, et ceux-ci n'hésitèrent pas à allumer un bûcher tout préparé, dans la persuasion que c'était une cérémonie pacifique.Jules Verne (1828-1905)
Un des hommes qui se tenaient près de la cheminée s'approcha de la fenêtre, son brandon à la main.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Brandon, qui avait sans cesse passé et repassé le détroit pendant cette fin d'année 1514, accourut.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRANDON » s. m.

Flambeau de paille qui sert aux paysans à s'éclairer la nuit. Ce mot est ancien dans la Langue, & vient de l'Allemand brandt, qui signifie tison, incendie. Menage. On a dit brandos, branda, dans la basse Latinité pour signifier un flambeau, un tison. Le Dimanche des brandons, est le premier Dimanche de Caresme, auquel les jeunes paysans faisoient autrefois sur le soir des Processions, & autres ceremonies avec des flambeaux de paille allumez pour chasser le mauvais air de leurs vignes & de leurs terres.
 
On appelle en termes de Palais, brandons & panonceaux, des morceaux de paille qu'on attache à la porte des heritages saisis avec les Armes du Seigneur, pour monstrer que les choses sont à vendre en Justice. Les procez verbaux des saisies reelles portent que le Sergent a attaché aux portes des lieux des brandons & panonceaux.
 
On le dit aussi de ces piques ou bastons garnis de paille qu'on plante dans un champ, pour montrer que les fruits pendans par les racines sont saisis & arrestez. Dans l'ancienne Pratique on disoit aussi, Brandonner, pour dire, Saisir. On met encore de la paille à la queuë des chevaux qui sont à vendre, ou sur des meubles qu'on expose dans la ruë.
 
BRANDONS, se dit figurément & poëtiquement, des feux celestes, & du flambeau que porte l'Amour.
 
Ainsi les celestes brandons
 
Versent sur ton chef mille dons
 
En ligne perpendiculaire.
 
Desmarests en ses Visionnaires.
 
Il est vieux. Les vieux Poëtes parlent souvent de l'Amour & de son brandon, pour dire, de son flambeau.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020