brigadier

 

définitions

brigadier ​​​ , brigadière ​​​ nom

familier Général de brigade.
Celui, celle qui a dans certains corps d'armée le grade le moins élevé (correspondant à caporal).
Chef d'une brigade de gendarmes.
nom masculin Bâton pour frapper les trois coups, au théâtre.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
À ce moment la porte du laboratoire souvrit et le brigadier de gendarmerie apporta une carte au juge dinstruction.Gaston Leroux (1868-1927)
Habitué à tout supposer, le brigadier aurait peut-être conçu des soupçons à l'aspect de cette physionomie ouverte où se peignaient si fidèlement les mouvements de l'âme.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et là, le brigadier expliqua qu'en vertu de ses ordres, il coucherait dans la chambre de la jeune fille.Jules Michelet (1798-1874)
L'homme l'y conduit, et, au grand ébahissement du brigadier, c'est un cochon que l'on déterre.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
A cent mètres sur la route, je trouvai, sur ma gauche, le sentier qui, m'avait-on dit, conduisait à la demeure du brigadier.Eugène Chavette (1827-1902)
Les deux gendarmes échangèrent encore un regard : en prenant au mot le brigadier, la jeune fille l'avait complétement dérouté.Émile Souvestre (1806-1854)
Nous disons appuyèrent, parce que le brigadier n'était pas homme à se rendre sur une seule preuve.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
A cent pas plus loin, nous vîmes le brigadier se séparer de ses hommes, qui continuèrent leur route, tandis que lui se retournait vers nous.Eugène Chavette (1827-1902)
Son costume l'indiquait trop clairement au brigadier pour qu'il pût y avoir l'ombre d'une hésitation dans son esprit.Ernest Capendu (1826-1868)
A la clarté des cierges qui brûlaient aux quatre coins de ce lit, je pus examiner attentivement la physionomie austère du brigadier.George Sand (1804-1876)
Un voisin, révolté de ces bruits scandaleux, avait prévenu la gendarmerie, et le brigadier, suivi d'un homme, était venu faire une enquête.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le brigadier voulait faire monter à cheval et disperser le rassemblement ; c'était le meilleur moyen de se faire massacrer.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Et le brigadier vida d'un trait son verre où pétillait une liqueur couleur de topaze, de l'aspect le plus réjouissant.Paul Lacroix (1806-1884)
Le brigadier enquêtait près des vieux coureurs de mer ; mais chacun ne savait qu'exalter le temps de sa jeunesse au mépris de celui dont il n'est déjà plus.Marc Elder (1884-1933)
Le brigadier leur décochait des œillades entendues et lâchait de ci de là des allusions familières.Marc Elder (1884-1933)
Au bout de quelques kilomètres, sur la route, un brigadier de gendarmerie arrête notre voiture.Marcel Nadaud (1889-?)
La présence d'un brigadier de gendarmerie vint troubler notre tête-à-tête, qui n'était plus alors que celui de la raison.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il faisait seller son cheval, lorsque enfin le brigadier parut, suivi de ses deux hommes.Émile Zola (1840-1902)
Arrivés sur la place du village, le brigadier et six de ses hommes mirent pied à terre, tandis que les autres gardaient les chevaux.Ernest Capendu (1826-1868)
Le brigadier était un homme d'expérience, et, trouvant ce manège insolite, il mit pied à terre.Florian Pharaon (1827-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRIGADIER » s. m.

Officier qui commande une Brigade de gens de guerre. Brigadier d'armée, est celuy qui commande un quart de la Cavalerie, ou de l'Infanterie de l'armée. Cet Officier est considerable, & marche immediatement aprés le Mareschal de Camp.
 
BRIGADIER d'une compagnie de Cavalerie, est celuy qui commande une des Brigades de la compagnie.
Le mot du jour Vous avez dit « séparatistes » ? Vous avez dit « séparatistes » ?

Septembre 2020, le gouvernement annonce un projet de loi contre le séparatisme ; un mois plus tard, le mot disparaît officiellement du texte proposé. Et pour cause : comment définir rigoureusement des « séparatistes » ?

Maria Candea 03/11/2020