brocher

 

définitions

brocher ​​​ verbe transitif

Relier sommairement, avec couverture de papier.
Tisser en entremêlant sur le fond des fils de soie, d'argent ou d'or, et en formant des dessins en relief.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je broche

tu broches

il broche / elle broche

nous brochons

vous brochez

ils brochent / elles brochent

imparfait

je brochais

tu brochais

il brochait / elle brochait

nous brochions

vous brochiez

ils brochaient / elles brochaient

passé simple

je brochai

tu brochas

il brocha / elle brocha

nous brochâmes

vous brochâtes

ils brochèrent / elles brochèrent

futur simple

je brocherai

tu brocheras

il brochera / elle brochera

nous brocherons

vous brocherez

ils brocheront / elles brocheront

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il nous donnait un thème ; il fallait, séance tenante, brocher un article qui eût du sens et de la couleur.George Sand (1804-1876)
Quelquefois dans l'ivresse du succès on affectait de les brocher sur un tambour ; du milieu des plus lugubres accents, partaient de fatals éclats de rire.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BROCHER » v. act.

Piquer un cheval avec des esperons pour le faire courir plus viste. En ce sens il est vieux & hors d'usage. Ce mot vient de brosser, & brossailles, dautant qu'il faut piquer pour avancer chemin dans les brosses.
 
BROCHER, se dit dans le figuré, pour signifier, Escrire, travailler à la haste. Ce Clerc a broché cette copie, cet Auteur a broché ce Roman, pour dire, ils n'y ont point mis tout le soin, toute l'application qu'ils pouvoient.
 
BROCHER, en termes de Manege, signifie, Passer un clou au travers de la corne & du fer du cheval pour le ferrer. Il faut tantost brocher haut, tantost brocher bas, pour bien ferrer un cheval, selon que sa corne est plus espaise, ou plus mince.
 
BROCHER, signifie, Passer de l'or, de l'argent, de la soye, de la laine entre des broches, ou des aiguilles, qui servent à faire des brocats. Cette étoffe est brochée d'or & d'argent. on broche des bas à l'aiguille, quand on tricote.
 
BROCHER, & Brochant, en termes de Blason, se dit des bandes, cotices ou bastons, & autres pieces, même des lions & des aigles, qu'on fait passer d'un bout de l'Escu à l'autre.
 
BROCHÉ, ÉE. part. & adj.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020