Email catcher

chenille

définitions

chenille ​​​ | ​​​ nom féminin

Larve des papillons, à corps allongé formé d'anneaux et généralement velu. La chenille file une enveloppe où elle s'enferme (➙ cocon ; chrysalide).
Dispositif de transmission articulé isolant du sol les roues d'un véhicule (char, chenillette, tracteur…).

chenillé ​​​ | ​​​ , chenillée ​​​ | ​​​ adjectif

Muni de chenilles. Véhicule chenillé.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les travaux se prolongent, et la chenille que j'ai négligé de surveiller pour ne rien perdre des actes de l'hyménoptère, est envahie par les fourmis.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
La chenille est dans la fleur, la coupe d'amertume déborde, le ver est à l'œuvre, et bientôt il aura rongé sa victime.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Sous sa première forme, c'est une assez grande chenille de couleur sombre, grise et brune, avec des poils bruns et une corne charnue sur l'extrémité du corps.Alphonse Karr (1808-1890)
On entrait dans le pavillon en bottes et en chenille, et les gens graves en étaient scandalisés.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Le vautour qui combat est fait pour s'envoler, et la chenille qui rampe pour être écrasée.George Sand (1804-1876)
Pendant ce séjour, ils acquièrent des facultés extraordinaires et une intelligence transcendante, ils se transforment de chenille en papillon.Élie Reclus (1827-1904)
La chenille a encore trouvé de quoi placer sa chrysalide dans la feuille : peu lui importe quels sont les insectes qui ont dévoré le reste du buisson.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
L'immense paquebot, traîné par un puissant remorqueur qui avait l'air, devant lui, d'une chenille, sortait lentement et royalement du port.Guy de Maupassant (1850-1893)
Elle serait devenue hideuse pour moi ce jour-là, et je l'aurais écrasée comme une chenille que j'aurais trouvée dans mon lit.George Sand (1804-1876)
Marquons plutôt les conséquences de l'hygiène sentimentale et sensuelle que nous venons de décrire sur le futur papillon d'amour qui n'en est encore qu'à la chenille.Paul Bourget (1852-1935)
En ce moment, elle aperçut, traversant l'allée, une belle chenille verte, aux anneaux noirs ponctués de rouge.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Vous n'avez donc pas remarqué la chenille qui se balançait au bout de son nez ?Olga de Pitray (1835-1909)
Ils s'accouplent, pondent et meurent là où ils sont élevés, une première fois à l'état de chenille, une seconde fois à l'état d'insecte parfait.George Sand (1804-1876)
Puis elle revint vers la chenille, qu'elle saisit par la tête et qu'elle eut bientôt entraînée dans le souterrain, où elle disparut avec elle.Eugène Muller (1826-1913)
La chenille sera donc plongée dans un état de torpeur qui abolisse jusqu'aux velléités de défense.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Quand il était chenille, il était une chenille brune marquée d'une ligne de points jaunes de chaque côté, et couverte de poils.Alphonse Karr (1808-1890)
Sa robe fermée, tombant à plis larges, solides et superbes, est chargée, ornementée, agrémentée de dessins en chenille et en plumetis relevés de gros nœuds.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Rien n'y fait : trois heures se passent et aucun de nous n'a trouvé la chenille.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il fait beaucoup plus de bruit à sa ménagère pour une chenille dans sa salade que nous à nos domestiques.George Sand (1804-1876)
La probabilité est dérisoire : c'est l'unité en face du nombre indéfini de points dont se compose le corps de la chenille.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHENILLE » s. f.

Insecte venimeux du genre des vers, qui ronge les feuilles des arbres, & qui à la fin se change en papillon. Swammerdam dit que la chenille est le ver du papillon de nuit qui se forme d'un oeuf, dont l'escaille paroist comme d'un oeuf de poule & fragile. Le masle a des ailes, & la femelle n'en a point. On voit sur le corps de la chenille quatre parties blanches tirant sur le jaune, qui ressemblent assez à ces vergettes dont on nettoye les habits. Elle a aux environs de la tête deux especes de bouquets de plume noire. De chaque costé elle a deux petits avirons dont les filets ressemblent à ceux des plumes. Sa peau est parsemée de petits poils bruns, separés les uns des autres, entre lesquels on decouvre de petites plumes dont les couleurs sont fort agreables. Elle a seize pieds, six au devant, huit au milieu, & deux derriere. D'abord elle est enveloppée du tissu qu'elle a filé, & elle s'y repose comme dans un nid, sans qu'il luy reste le moindre mouvement. A force de se tourner dans cette enveloppe, elle se depouille de tous ses poils, & ce ver perd tout à fait son mouvement avant que de quitter sa peau ; & alors on luy donne le nom de nymphe dorée, chrysalis ou aurelia. Il y en a qui font des trous dans la terre pour s'y cacher ; d'autres filent autour de l'extremité de leur corps un tissu qui les tient suspenduës en l'air, où elles se depouillent de leur peau. Dans la nymphe dorée qui est celle du masle, on decouvre les yeux, la petite trompe & les cornes, les jambes & les ailes, & les petits poils dont son corps est couvert. La femelle a une autre nymphe dorée qui differe du masle dans ses cornes, dans ses ailes & dans la grandeur de son corps. Ensuitte elle se change en papillon, dont le masle a des ailes extremement vistes, des cornes fort belles, & le corps bien fait. Ces parties manquent à la femelle, qui a le corps fort gros & mal fait. Elle n'abandonne jamais ses oeufs, & les attache toûjours au tissu dont elle est revestuë. Fabius Colonna assûre que quand une chenille mange de plusieurs plantes, c'est une marque qu'elles ont la même vertu. Mais il y a des Naturalistes qui disent que chaque plante a sa chenille particuliere, à laquelle elle sert d'aliment. Swammerdam en faisoit voir dans son cabinet de 54. sortes, entre lesquelles il y en avoit de demi- chenilles & demi-papillons. En Latin eruca, centipeda. Menage tient que ce mot vient de canicula, à cause de la ressemblance qu'ont certaines chenilles à de petits chiens. Les chenilles de pin sont mises au rang des poisons par Dioscoride. On les a aussi appellées campae, du Grec kampi, à cause qu'elles font tort aux arbres.
 
On dit figurément d'une personne maligne qui fait du mal sans y estre excitée, que c'est une méchante chenille. On dit de plusieurs lacquais derriere un carrosse, que c'est un vilain trochet de chenilles.
 
CHENILLE, est aussi une espece de bout de passement, ou ornement de soye qu'on met sur des habits & des baudriers, qui a la figure d'une chenille.
Vidéos Le mystère des cinq terres Le mystère des cinq terres

Vous aimez explorer la France ? Vous aimez enquêter ? Vous allez adorer Le mystère des cinq terres 

22/10/2021