Email catcher

cimeterre

définitions

cimeterre ​​​ nom masculin

Sabre oriental, à lame large et recourbée. ➙ yatagan.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Alp est à leur tête ; son bras droit est nu, et nue est la lame de son cimeterre.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le cavalier portait un cimeterre moresque, pendu à un baudrier vert et or.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Quelques piétons, au lieu de l'épée, se servaient du fauchon, large cimeterre qui tranchait seulement d'un côté.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Le guide marchait d'un pas alerte, le poing sur la hanche, une main sur un vieux cimeterre de forme mauresque.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
On tira les cimeterres et trente à quarante hommes furent massacrés en un clin d'œil.Denis Diderot (1713-1784)
A ces mots, il porta la main sur son cimeterre ; mais les femmes, effrayées, poussèrent un cri qui l'arrêta.Denis Diderot (1713-1784)
Le prêtre est habillé, le cimeterre est nu : l'un et l'autre vous attendent.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
On apercevait, à sa taille élancée, le ceinturon constellé où s'agrafait son cimeterre.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Sa main est sur la poignée de son cimeterre, et il va le tirer au moindre signal effrayant qu'il entendra.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Sur la droite, encore séparée de l'arbre par un tronc coupé couronné d'un escargot vert et jaune, un homme feuillu à tête de tigre s'avance en brandissant un gigantesque cimeterre.Psychologie clinique, 2012, Laurence Husson (Cairn.info)
Je te tiens cette fois, et ton cimeterre ne te sauvera pas !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Dès que la rotation du sabre, la ventilation du cimeterre n'allumera plus son ardeur farouche, il va s'humaniser.Jules Michelet (1798-1874)
Autour de la ceinture il avait un large ceinturon de drap écarlate, d'où pendait un cimeterre dont la poignée était garnie d'or.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Des lames de cimeterres couvraient les parois de la quatrième.Gustave Flaubert (1821-1880)
Pendant que j'examinais cela, je sentis qu'on me touchait l'épaule ; c'était mon cimeterre qu'il avait ramassé et qu'il me tendait.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Ses longues défenses jaunes se recourbaient des deux côtés comme des cimeterres.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Le lendemain matin, elle envoya au premier émir un cimeterre magnifique, avec un turban qu'elle avait travaillé de ses mains.Denis Diderot (1713-1784)
Il avait suspendu à un baudrier un de ces cimeterres que les anciens appelaient acinaces, et le bonnet phrygien coiffait sa tête.Paul Bourget (1852-1935)
Enfin, dans sa main droite, il tenait un cimeterre d'acier étincelant.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le cimeterre étincelant était tombé de sa main, et il se tenait adossé au mur dans une attitude contrainte et incommode.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CIMETERRE » s. m.

Grosse espée & pesante, qui ne tranche que d'un costé, & qui est un peu recourbée par le bout. Les Turcs & les Orientaux sont armez de cimeterres, ont des cimeterres d'acier de Damas. Ce mot vient du Turc scimitarre.
Drôles d'expressions Être dans le coaltar Être dans le coaltar

La personne qui, mal réveillée, tente d’expliquer son état d’hébétude, emploie bien souvent des images aériennes et légères : je suis dans le...

Alain Rey 25/01/2022