cirer

définitions

cirer ​​​ verbe transitif

Enduire, frotter de cire, d'encaustique. Cirer des meubles.
Enduire de cirage. Cirer ses chaussures.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je cire

tu cires

il cire / elle cire

nous cirons

vous cirez

ils cirent / elles cirent

imparfait

je cirais

tu cirais

il cirait / elle cirait

nous cirions

vous ciriez

ils ciraient / elles ciraient

passé simple

je cirai

tu ciras

il cira / elle cira

nous cirâmes

vous cirâtes

ils cirèrent / elles cirèrent

futur simple

je cirerai

tu cireras

il cirera / elle cirera

nous cirerons

vous cirerez

ils cireront / elles cireront

synonymes

cirer verbe transitif

encaustiquer

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'aurai bien soin de votre linge, vous me donnerez un coup de main pour cirer ma chambre.Eugène Sue (1804-1857)
Comme j'étais assis devant un café, un jeune mauricaud s'empara, de force, de mes pieds et se mit à les cirer avec une énergie furieuse.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il n'est décidément pas agréable de seller soi-même le cheval qu'on doit monter, et surtout de cirer ses harnais !Gaston Tissandier (1843-1899)
Je me voyais mis à la porte, incapable d'être domestique à tout jamais et de cirer les bottines des dames.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Je n'ai de soulagement que lorsque j'ai sur le corps mes plus beaux habits, et je passe ma vie à faire cirer mes bottes.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
C'est aussi contre ces piliers que sont affichées les offres de service des pauvres étudiants, qui demandent à cirer les bottes d'un cavalier pour achever leur rhétorique ou leur philosophie.Théophile Gautier (1811-1872)
Vous avez ici-bas toutes vos aises, un clair ruisseau, des domestiques pour cirer vos bottes et battre vos habits.Alfred Assollant (1827-1886)
Le neuvième jour au matin, comme le lieutenant rentrait de sa promenade quotidienne, il aperçut devant sa porte un vieux spahi en train de cirer ses bottes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Wemmick était debout de très grand matin, et je crains bien de l'avoir entendu cirer lui-même mes souliers.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Une vieille femme venait faire son ménage, mais son respect pour les femmes était si grand qu'il ne lui laissait pas cirer ses souliers, nettoyés par abonnement avec un décrotteur.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il faut dire que l'usage absurde de cirer les escaliers et les appartements tient à une sotte et impuissante vanité, dont les exemples ne sont pas rares.Alphonse Karr (1808-1890)
Mais pourquoi vous imaginez-vous réaliser une harmonie supérieure en vous faisant cirer le bec et les pattes ?Han Ryner (1861-1938)
Hélène me montra comment il fallait s'y prendre pour cirer le parquet de l'arrière-chœur, pour épousseter et frotter à la serge les stalles des nonnes.George Sand (1804-1876)
On lui expliqua comment on s'y prenait après pour les peindre et les cirer, ces tenues de misère.Pierre Loti (1850-1923)
Je te parie que, le mien, je lui ferai décrotter tes bottines et en cirer les semelles ?Albert Cim (1845-1924)
Si je ne comptais pas sur vous, mon bon docteur, je me serais déjà mis à cirer des bottes.Guy de Maupassant (1850-1893)
Au lieu de cirer les souliers et de laver la vaisselle, – et vous savez combien ce travail est « ridicule », – des machines accompliront ces fonctions avec docilité.Charles Turgeon (1855-1934)
Les plus grands bouts servaient à éclairer, les petits étaient utilisés par la vieille femme pour cirer son fil à coudre.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Un soir, inspiré, je suppose, par l'amour, il s'empara d'un bout de bougie qu'elle employait à cirer son fil, et le mit précieusement dans la poche de son gilet.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Le libéral russe est avant tout un laquais, il ne pense qu'à cirer les bottes de quelqu'un.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CIRER » verb. act.

Enduire de cire. Les Cordonniers cirent les bottes, les souliers, pour empêcher qu'ils ne prennent de l'eau. on cire de la toile, des gants, des planches.
 
CIRER, se dit aussi des estoffes qu'on a taillées, auxquelles on applique de la cire avec une bougie, pour empêcher qu'elles ne s'effilent en attendant qu'on les coude.
 
CIRÉ, ÉE. part. & adj. Toile cirée. gants cirez.
 
On dit proverbialement d'un habit, qu'il est ciré sur le corps d'une personne, pour dire, qu'il est bien fait, bien taillé, qu'il ne fait pas un pli.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 14/06/2021