citadin

 

définitions

citadin ​​​ , citadine ​​​ adjectif et nom

adjectif didactique De la ville. ➙ urbain. Populations citadines.
nom Habitant(e) d'une grande ville. Les citadins.
nom féminin Voiture adaptée à la circulation urbaine.
 

synonymes

citadin, citadine adjectif

urbain

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tout citadin rêvait, comme aujourd'hui, pour son fils l'opulence ou la renommée ; l'immobilité des rangs sociaux n'était plus si rigoureuse.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Un petit domestique, semi-citadin, semi-campagnard, accourut à cet appel...Paul Mahalin (1838-1899)
Je vois, à leurs femmes, sensibles aux caresses des blancs, le geste gauche d'une paysanne qu'un citadin fait rougir d'aise.Octave Mirbeau (1848-1917)
Certes, ce n'était pas à cet honnête citadin qu'on s'intéressait le plus.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
La campagne n'est pour lui qu'une affaire de mode et de genre, une petite gloriole de citadin enrichi.Victor Fournel (1829-1894)
Quand même vous n'y resteriez que peu de jours, il ne faut pas qu'on sache qui vous êtes, et votre barbe vous donne un air citadin qui attire les yeux.George Sand (1804-1876)
Luisa jeta un cri d'étonnement : il était plus beau et plus élégant encore, s'il était possible, sous l'habit de montagnard que sous celui de citadin.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Lui avait le visage plus blanc, moins hâlé, plus citadin, en un mot, qu'à l'époque où il était général.Marie Quinton (1854-1933)
Pierre, impatienté, buvait, en fronçant le sourcil, un second verre d'eau-de-vie, lorsque enfin il le vit apparaître vêtu comme un vrai citadin de bon goût.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Dans sa toile, le citadin déchaîné parmi les moissons a des visions extraordinaires.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Ils avaient même besoin d'une permission pour y fixer leur domicile, et ce domicile ne les rendait aptes à acquérir les droits de citadin qu'après une résidence de quinze ans.Pierre Daru (1767-1829)
C'est que, nulle part aussi, la vie sociale ne commence aussitôt pour l'enfant, comme le prouve la précocité qui distingue le petit citadin.Émile Durkheim (1858-1917)
Ton industrie, utilisant tes connoissances, te fait franchir les climats ; et quelque part que tu arrives, le sauvage et le citadin t'attendoient.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Il parlait avec chaleur, et d'abondance, en citadin qui cause chaque jour avec ses semblables, lit les journaux, entend les orateurs de carrefour.Louis Hémon (1880-1913)
L'artiste a des besoins d'élégance et de salubrité dont le citadin sordide ne recule pas à priver ses enfans et lui-même.George Sand (1804-1876)
Venise est entourée d'une grande quantité d'isles charmantes, dans lesquelles le citadin aquatique quittant ses lagunes empestées, va respirer de tems en tems quelques atomes un peu moins mal sains.Marquis de Sade (1740-1814)
On voyait la trace de son gros soulier près de celle de la fine botte, du large pied du paysan près du pied élégant du citadin.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Nous partons, cependant qu'un vieux pêcheur explique à un citadin la différence qu'il y a entre un canot et une yole.Remy de Gourmont (1858-1915)
Bon pour lui qui n'est qu'un citadin ; mais il pourroit bien user du terme de maison, quand j'y suis compris.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Je suis un citadin, moi, et je trouve impressionnants ce silence et cette solitude de la campagne.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CITADIN, INE » s. m. & f.

Vieux mot qui signifioit autrefois un habitant d'une cité.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020