Email catcher

coati

Définition

Définition de coati ​​​ nom masculin

Mammifère carnivore d'Amérique du Sud, au corps allongé, au museau terminé en groin.
Le coati Le coati - Crédits : iStockphoto/Greg Brzezinski Crédits : iStockphoto/Greg Brzezinski

Exemples

Phrases avec le mot coati

Reconnaissable à son long museau, le coati possède un flair exceptionnel, précieux pour dénicher sa nourriture.Ouest-France, Élisabeth PETIT, 12/07/2017
L'occasion de venir découvrir les coatis, les nouvelles stars du parc animalier.Ouest-France, 02/08/2019
Un peu plus loin, la foule se masse autour des coatis, la toute nouvelle attraction du parc.Ouest-France, 06/08/2019
L'animal, un coati femelle à nez blanc, s'était échappé du parc mercredi 3 mars.Ouest-France, 03/04/2021
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de COATI s. m.

C'est un animal du Bresil diversement descrit par les Naturalistes, qui a un museau long d'un pied, rond comme un baston, à peu prés comme la trompe d'un élephant, comme disent de Lheri & Markgravius. Cependant il n'en a rien que la mobilité ; car il ressemble davantage à un grouin de pourceau. De Laet en fait deux especes : l'un qui a le poil roux par tout le corps, & est appellé simplement coati ; & est la femelle : l'autre qui n'a que le ventre & la gorge de cette couleur, qu'on appelle coati mondi. On en a dissequé un de cette espece à l'Academie des Sciences, qui avoit six pouces depuis le bout du museau jusqu'à l'occiput, qui en avoit 16. jusqu'à la queuë, laquelle en avoit 13. de long. Il étoit haut de dix pouces. Ses pattes avoient cinq doits, & les ongles crochus, noirs & creux comme le castor. Son poil est court, rude & bouchonné, noir sur le dos & aux extremitez des pattes & du museau, au reste du corps meslé de noir & de roux. Il avoit des yeux de cochon, des oreilles de rat, des dents triangulaires & pointuës, la gueule grande & bien fenduë, & la mâchoire d'enbas beaucoup plus courte que celle d'enhaut. Cet animal a coustume de ronger sa queuë. Quelques-uns l'ont voulu faire passer pour sagouin, qui est une espece de guenon ; car sa queuë approche de la longueur de celle des singes qu'on nomme cercopitheci.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.