contrefiche

 

définitions

contrefiche ​​​ nom féminin

Technique Pièce de charpente placée obliquement pour servir d'étai à une pièce verticale.var. contre-fiche. Des contre-fiches.

se contrefiche ​​​ verbe pronominal

familier Se moquer complètement (de). ➙ se contrebalancer.syn. se contrefoutre ​​​ .
 

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je me contrefiche

tu te contrefiches

il se contrefiche / elle se contrefiche

nous nous contrefichons

vous vous contrefichez

ils se contrefichent / elles se contrefichent

imparfait

je me contrefichais

tu te contrefichais

il se contrefichait / elle se contrefichait

nous nous contrefichions

vous vous contrefichiez

ils se contrefichaient / elles se contrefichaient

passé simple

je me contrefichai

tu te contrefichas

il se contreficha / elle se contreficha

nous nous contrefichâmes

vous vous contrefichâtes

ils se contrefichèrent / elles se contrefichèrent

futur simple

je me contreficherai

tu te contreficheras

il se contrefichera / elle se contrefichera

nous nous contreficherons

vous vous contreficherez

ils se contreficheront / elles se contreficheront

 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CONTRE-FICHES, ou Liens »

Ce sont des pieces qui font partie d'un assemblage de la charpenterie ou couverture des bastimens, qui servent à en lier d'autres, ou à les arcbouter & soûtenir, comme celles qui sont dans une maistresse ferme, qui posent d'un bout sur le poinçon, & de l'autre soûtiennent la jambe de force de dessus. On s'en sert aussi en plusieurs autres occasions.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020