coron

définitions

coron ​​​ nom masculin

Ensemble d'habitations identiques construites pour les mineurs dans le nord de la France et le sud de la Belgique.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le jeune homme accepta de même, très désireux d'habiter le coron, dans l'idée de vivre davantage avec les camarades.Émile Zola (1840-1902)
Là encore, il retrouva le coron qui semblait l'attendre, les hommes sur les portes, les femmes aux fenêtres.Émile Zola (1840-1902)
On quitta le carreau de la mine, on monta lentement la route en pente du coron.Émile Zola (1840-1902)
Tout semblait terminé, l'ouragan des balles s'était perdu très loin, jusque dans les façades du coron, lorsque le dernier coup partit, isolé, en retard.Émile Zola (1840-1902)
Quand il rentra au coron, d'ailleurs, des choses graves qu'il apprit lui firent oublier l'aventure.Émile Zola (1840-1902)
Il se paya une paire de bottes fines, et du coup il passa chef, tout le coron se groupa autour de lui.Émile Zola (1840-1902)
Mais ils gardaient le secret, personne dans le coron ne savait au juste ce qu'était devenu le jeune homme.Émile Zola (1840-1902)
Sans doute, le métier voulait ça ; on ne s'en plaignait que lorsque le manque de nourriture achevait le monde ; et déjà l'on tombait comme des mouches, dans le coron.Émile Zola (1840-1902)
Lui, reçut une forte correction, une fessée que sa mère lui appliqua dehors, sur le trottoir, devant la marmaille du coron terrifiée.Émile Zola (1840-1902)
Elle sourit, elle disparut avec les autres, sur le chemin montant qui conduisait au coron.Émile Zola (1840-1902)
Une telle crainte le prit d'entendre le coron entier sortir pour lui crier sa misère, qu'il rentra, frémissant.Émile Zola (1840-1902)
L'entrevue eut lieu le mardi matin, le jour où le coron tombait à la misère noire.Émile Zola (1840-1902)
La vue du coron, de ces pauvres gens sans pain et sans feu, le bouleversait.Émile Zola (1840-1902)
Il faisait presque nuit, et la pluie redoublait, qu'elles emplissaient encore le coron de leurs larmes, au milieu de la débandade glapissante des enfants.Émile Zola (1840-1902)
Cependant, on songea que le coron s'inquiéterait, s'il ne voyait rentrer personne, et l'on proposa d'y renvoyer les femmes.Émile Zola (1840-1902)
Elle retourna au coron toute seule, pendant qu'il coupait à travers champs, pour rejoindre son camarade.Émile Zola (1840-1902)
Elle ne s'excusait pas, elle racontait simplement les choses, qu'ils avaient failli crever, et qu'elle s'était décidée, pour qu'on ne les renvoyât pas du coron.Émile Zola (1840-1902)
Pouvait-il s'attendre, par exemple, à ce que ses fidèles du coron le lapideraient un jour ?Émile Zola (1840-1902)
D'ailleurs, c'était également chez les camarades du coron l'heure des bêtises, où l'on plantait plus d'enfants qu'on n'en voulait.Émile Zola (1840-1902)
Malgré le tourment des ténèbres, il en arrivait à redouter l'heure où il rentrerait au coron.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Sous toutes les coutures De fil en aiguille De fil en aiguille

Expression née à la fin du XIIIe siècle qui signifie, de manière figurée, « en passant insensiblement d’une chose à l’autre ».

Marcelle Ratafia 28/01/2021