Email catcher

coteries

Formes

Exemples

Phrases avec le mot coteries

Lui-même et sa famille doivent prendre position dans un monde de coteries professionnelles.Revue française de sociologie, 2008 (Cairn.info)
A l'élan commun des idées succédaient la dispersion et l'isolement des coteries.François Guizot (1787-1874)
Le monde politique et littéraire était alors divisé en partis, en écoles, en salons, en coteries.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Émigrés, constituants, conventionnels, fonctionnaires impériaux, savants, gens de lettres, autant de coteries pensant et vivant chacune à part, indifférentes ou malveillantes l'une pour l'autre.François Guizot (1787-1874)
En revanche l'examen des grands décideurs et de leurs coteries (terme beaucoup utilisé dans le livre) se révèle très éclairant.Politique étrangère, 2005 (Cairn.info)
Le préfet de police et moi nous fûmes informés la veille qu'on chuchottait dans certaines coteries un grand coup pour le lendemain.Joseph Fouché (1759-1820)
Il n'empêche que les élites s'adressèrent ensuite au justicier contre le capitaine, coupable d'avantager des coteries locales.Rives méditerranéennes, 2020, Serena Morelli (Cairn.info)
Montherlant lui-même ne se présente-t-il pas volontiers comme faisant cavalier seul, indifférent aux modes et aux coteries ?L'information Littéraire, 2005 (Cairn.info)
Se manifeste en revanche un front de solidarité ironique contre coteries et camaraderies, accusées de narcissisme, d'aristocratisme à l'ancienne et d'anachronisme.Revue d'histoire littéraire de la France, 2010, José-Luis Diaz (Cairn.info)
Les clameurs de misérables et ridicules coteries auraient-elles ainsi aveuglé l'opinion publique ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Gens de mérite certainement, mais étrangement grandis par les coteries de leur temps et l'exagération du nôtre.Jules Michelet (1798-1874)
Il montre la variété des procédures de positionnement, le poids des concurrences et des coteries.Staps, 2012 (Cairn.info)
La construction et le fonctionnement de cette social-démocratie sont liés aux luttes entre coteries, et non aux luttes d'idées.Nouvelle Fondation, 2007, Darius Zalega (Cairn.info)
Il doit alors connaître l'état exact de ses seigneuries, fiefs et coteries.Revue du Nord, 2004, Célia Fleury (Cairn.info)
Le factionnalisme, les coteries familiales, l'esprit de caste et le clientélisme dominaient la vie politique.Critiques internationales, 2004, Éric Meyer, Eleanor Pavey (Cairn.info)
Il n'y eut plus de coteries, plus de camps séparés entre les diables, les sages et les bêtes.George Sand (1804-1876)
Il ne m'avait pas échappé que dans certaines coteries on le propageait avec complaisance et qu'on y ajoutait l'enflure et l'hyperbole.Joseph Fouché (1759-1820)
Loin des modes et des coteries du petit monde universitaire, il explore en toute compétence et en toute indépendance une nouvelle piste éditoriale.Revue des sciences philosophiques et théologiques, 2009, Hélène Bouchilloux (Cairn.info)
C'était un écrivain libre et solitaire qui se tenait loin des partis, des groupes littéraires et des coteries.Recherches de science religieuse, 2004, Jean-Marie Sauvage (Cairn.info)
Les remplacements sont la porte d'entrée qui donne accès aux coteries et certaines personnes sont repérées comme de futures collègues.Gérontologie et société, 2020, Olivier Crasset (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine