cotonnade

définitions

cotonnade ​​​ nom féminin

Étoffe fabriquée avec du coton.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un domestique, vêtu de la chemise de laine rouge des moujiks avec son pantalon de cotonnade enfoncé dans des demi-bottes, entra aussitôt.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
Ce vêtement consiste en une chemise et un pantalon pour les hommes ; une chemise et un jupon pour les femmes, le tout en cotonnade blanche et solide.Ernest Michel (1837-1896)
Quelques femmes, vêtues de robes de cotonnade à fleurs, portaient le tablier à couleurs vives et le mouchoir à dessins rouges sur la tête.Jules Verne (1828-1905)
Puis, montant sur une chaise, elle débarrassa la croix et deux des chandeliers de leurs housses de cotonnade jaune.Émile Zola (1840-1902)
Un vieux mouchoir de cotonnade bleue, serré autour de son front déprimé, fait ressortir davantage encore la pâleur bilieuse de son visage osseux.Eugène Sue (1804-1857)
Céline, le petite fille aux tresses blondes et au grand tablier de cotonnade, était venue voir sa marraine et avait demandé en passant des nouvelles de sa petite protégée.Élise de Pressensé (1826-1901)
On y a fait monter des femmes qui pleuraient dans des mouchoirs de cotonnade bleue.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Juché sur une chaise au dossier de laquelle était vissé un vaste parapluie de cotonnade rouge, il s'ingéniait à frotter à tour de bras les cordes d'un stradivarius d'occasion...Paul Mahalin (1838-1899)
Elle se promettait quelque robe de flanelle voyante, de cotonnade à ramages ou de popeline écarlate.Émile Zola (1840-1902)
Et dans ton corsage de cotonnade, étreignant ta taille opulente, tu me semblais ces gros boutons de pivoines au moment de s'ouvrir à l'humidité de la rosée fraîche.Georges Eekhoud (1854-1927)
On sait à quel degré de perfection atteignent ses manufactures de cotonnade, de toiles blanches ou imprimées, de bonneteries, de couvertures.Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Habituellement, elle portait des robes de simple cotonnade ; mais le dimanche et les jours de fête sa mère lui permettait la soie.Honoré de Balzac (1799-1850)
Là, des bonshommes noirs ou bleus... il est très rare de rencontrer une note rouge... et quel joli ton fait là dedans la cotonnade bleue...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Comme le fourneau chauffait terriblement, ils avaient entr'ouvert la fenêtre, et des souffles de vent frais, venus du jardin, gonflaient le rideau de cotonnade bleue.Émile Zola (1840-1902)
Elle souleva un trousseau de clefs noyé dans les plis de son tablier de cotonnade bleue, en prit une dans sa main et alla ouvrir un placard.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Ils se rasent fréquemment la chevelure et portent un turban volumineux et de forme particulière, par dessus une calotte de cotonnade.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Vivait-elle dans le luxe, elle qui montrait sa robe de cotonnade, sa grosse écharpe tricotée ?Paul Adam (1862-1920)
Un bonnet de linge sommait les cannelures de sa coiffure à la catalane, et sa jupe de cotonnade à stries grisâtres se gonflait sous l'emphase naissante d'une maternité héroïquement consentie.Fernand Kolney (1868-1930)
Il laissa sur les vitres verdies retomber la mince cotonnade jaune, de celles qui obstruent les fenêtres des séminaires, et lâchement enfonça sous les draps encore tièdes ses mains glacées.Remy de Gourmont (1858-1915)
Malgré le froid, une pauvre robe de cotonnade noire à pois blancs et un petit châle de deuil tout usé, voilà ce qu'elle avait sur elle.Eugène Sue (1804-1857)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ? Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ?

Pierre Brochant : Il s'appelle Juste Leblanc. François Pignon : Ah bon, il a pas de prénom ? Pierre Brochant : Je viens de vous le dire : Juste Leblanc. François Pignon : … Pierre Brochant : Leblanc, c'est son nom, et c'est Juste, son prénom. François Pignon : … Pierre Brochant : Monsieur Pignon, votre prénom à vous, c'est François, c'est juste ? François Pignon : Oui… Pierre Brochant : Eh bien lui, c'est pareil, c'est Juste. Le Dîner de cons (1998), réalisé et écrit par Francis Veber

Maria Candea 28/04/2021