Email catcher

courut courût

Formes

Exemples

Phrases avec le mot courut

Furieuse, elle courut vers la sortie pendant que tout ce beau monde entrait pour contempler le prodige.Empan, 2020, Laurène Maier (Cairn.info)
Il courut à elle, il l'embrassa, il la contempla ; c'était bien elle.Arthur de Gobineau (1816-1882)
Elle courut donc l'annoncer à sa famille, et alla lui dire tout ce qu'elle avait entendu.Henri Loëb (1805-1899)
Elle courut au marché et fit si bien, qu'une heure après ma faim était calmée, et je revenais au sentiment de la situation.Jules Verne (1828-1905)
Elle retrouva immédiatement sa bonne humeur et courut ouvrir la porte.Les temps modernes, 2005, Yu Hua, Jacqueline Guyvallet (Cairn.info)
Il courut le long de la côte, où il rencontra un grand nombre d'hommes, de femmes et d'enfants au désespoir.Jules Michelet (1798-1874)
Lorsque le groupe fut proche, elle courut à leur rencontre et ils commencèrent à lui poser des questions.Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2017, Benedetta Rossi, Antoine Heudre (Cairn.info)
En 2004, la rumeur courut même que la société était près de la faillite et on blâma l'assurance maladie.Hérodote, 2011, Michelle Bertho-Huidal (Cairn.info)
Il courut à la cuisine, vers le sac qu'il avait déposé, la veille, sous la table.Présence Africaine, 2001, Atmane Bedjou (Cairn.info)
Il courut à la porte de son cachot...Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Remi courut à elle, la prit dans ses bras.Albert Méras (1880-1926)
Imité par ses ministres, il courut se mettre à l'abri tandis qu'un de ses valeureux gardes du corps se jetait entre les cornes du taureau.Politique africaine, 1999, Richard Banégas (Cairn.info)
Une femme poussa un cri strident et courut vers la porte, s'effondra sur la dalle avant d'avoir pu franchir le seuil.Les temps modernes, 2011, Rachel Zvir (Cairn.info)
Là il monta sur le rivage, courut à nouveau vers les feuillages où il s'enfonça en prenant soin de les refermer derrière lui.Critique, 2016, Pierre Guyotat (Cairn.info)
La rumeur de la reprise des essais animaux courut dans le milieu antivivisectionniste en février 1983.Ethnologie française, 2008, Jean-Yves Bory (Cairn.info)
Ce fut comme une âme de feu qui courut sur la jeune femme.Arsène Houssaye (1815-1896)
Le capitaine dit un mot ; chacun interrompit sa conversation et courut aux rames.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La rumeur courut que les scientifiques avaient été condamnés car ils ne savaient pas prédire les tremblements de terre.TOPIQUE, 2013, Maud H. Devès (Cairn.info)
Il avait à peine ingurgité quelques gouttes d'au qu'il bondit à bas du lit et courut aux lavabos.Le monde juif, 1991 (Cairn.info)
La petite leur courut après, bien en vain, au milieu de tous ces couples qui tournoyaient autour d'elle.Psychanalyse, 2017, Fabienne Guillen (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

Phrases avec le mot courût

Mais il n'était plus douteux que ce fil courût directement à la mer.Jules Verne (1828-1905)
M. le juge d'instruction voulait qu'on courût vous chercher, mais nous avons dit que vous deviez venir tout de suite après vos visites, sans rentrer chez vous.Jean de la Brète (1858-1945)
Elle ne pouvait croire que, protégée par ces deux hommes, elle courût le moindre danger.Émile Gaboriau (1832-1873)
Et, soit qu'elle ralentît sa marche aux coudes des chemins, soit qu'elle courût à la rencontre d'un indigent, son cortège la suivait dans chacun de ses détours.Émile Zola (1840-1902)
Ils trouvaient fort mauvais qu'une jeune personne de neuf ans courût les montagnes déguisée en homme.George Sand (1804-1876)
Elle avait dit qu'on harnachât la mule pour l'heure des vêpres ; mais cela n'expliquait pas qu'une bête de cette sagesse courût les bois en quête d'aventures.Berthe de Buxy (1863-1921)
Il n'était personne qui ne courût au rivage cherchant avec anxiété parmi les corps que les vagues amoncelaient.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Qu'il courût, à s'occuper de cette affaire, un danger quelconque, il était à cent lieues de le soupçonner.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ils voudraient qu'il courût, quitte à écraser sur son passage quelques piétons.Élodie Lamarque (1851-1914?)
Nul doute qu'il n'en courût des copies.Jules Michelet (1798-1874)
Kaled était son nom, quoique le bruit courût qu'il en portait un autre avant d'avoir quitté ses montagnes.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Les difficultés seraient grandes, les retours se feraient attendre longtemps ; et pourtant je comprendrais qu'on en courût la chance.François Guizot (1787-1874)
Chose peu humaine, encore moins convenable, qu'une jeune personne courût ainsi la nuit.Jules Michelet (1798-1874)
Sa famille voulait qu'on courût sur mes traces, pour m'atteindre et me faire enfermer.Ida Saint-Elme (1776-1845)
On croyait même si peu qu'il courût un danger quelconque que personne ne lui avait offert de l'accompagner...Émile Gaboriau (1832-1873)
Or, elle avait jugé et décidé qu'il n'était pas convenable que la fiancée de son fils courût seule les rues, le soir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine