crosse

 

définitions

crosse ​​​ nom féminin

Bâton pastoral (d'évêque ou d'abbé) dont l'extrémité supérieure se recourbe en volute.
Bâton recourbé utilisé dans certains jeux pour pousser une balle, un palet. Crosse de hockey.
Extrémité recourbée. La crosse de l'aorte. —  Les crosses des fougères.
Partie postérieure (d'une arme à feu portative). Appuyer la crosse du fusil contre l'épaule pour tirer. —  locution Mettre la crosse en l'air, refuser de combattre.

crossé ​​​ adjectif masculin

Religion Qui a le droit de porter la crosse. Abbé crossé et mitré.
 

synonymes

crosse nom féminin

[Golf] club

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sa main, par hasard, se posa sur son ventre, et il rencontra, sous sa ceinture rouge, la crosse de son revolver.Guy de Maupassant (1850-1893)
A peine remis de cette secousse, des appels de crosse résonnent contre la porte que notre directeur avait fermée au verrou.Paul Bourget (1852-1935)
Trois coups de crosse vigoureusement appliqués lui répondirent ; le bois craqua, et l'enfant, sûr que le ravisseur ne pourrait pas s'échapper de ce côté-là, courut vers le jardin.Amédée Achard (1814-1875)
Le visage noir, meurtri par des coups de crosse, gardait une expression de colère farouche.Albert Delpit (1849-1893)
Le boulet partit en ligne droite, frappa l'eau, bondissant comme une balle de crosse (jeu anglais), et passa au-dessus du premier bateau.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Leurs prêtres vivaient simplement, sans règles pour le costume, portant tantôt le vêtement laïque, tantôt une robe blanche et la crosse.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Pour me donner du cœur, je pensai aux coups de crosse et aux coups de baïonnette que l'escorte prussienne tenait en réserve pour les traînards.Amédée Achard (1814-1875)
Pas une porte ne restait close : elles avaient toutes été enfoncées à coups de crosse et à coups de hache.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
En ce moment plusieurs hommes s'arrêtèrent dans le vestibule, et l'on entendit se poser sur la dalle la crosse des mousquets d'une petite troupe.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais le sergent accourt avec le restant du détachement, il fait écarter à coups de crosse les femmes et les enfants qui fuient en poussant des clameurs d'épouvante.Jacques Fernay (1849-?)
Les unes sont assommées à coups de crosse, les autres doucement étouffées entre deux édredons !Charles Wagner (1852-1918)
Mornac s'escrimait bravement d'estoc et de taille, quand il reçut un coup de crosse entre les épaules.Joseph Marmette (1844-1895)
De sa main droite, le royaliste tourmentait la crosse d'un pistolet caché sous sa carmagnole.Ernest Capendu (1826-1868)
Bien qu'il fût brave, et même téméraire, il mit la main sur son revolver, et éprouva, à en caresser la crosse, une sécurité joyeuse.Maurice Level (1875-1926)
Surprise subite et terreur très justifiée de ces indigènes, auxquels le détachement n'épargne ni les coups de feu ni les coups de crosse.Jules Verne (1828-1905)
Son excitation nerveuse était telle, qu'il serra la crosse de son revolver, résolu à faire brusquement demi-tour et à tirer.Maurice Level (1875-1926)
Il courut à la petite porte et forçant la serrure à l'aide de la crosse de son revolver, il se précipita dans le jardin.Émile Gaboriau (1832-1873)
Là-dessus, ils ont été se plaindre au camp, où le factionnaire, naturellement, les a reçus à coups de crosse.Georges Darien (1862-1921)
Par deux fois le prieur, impatienté, fit tomber sa crosse sur les dalles pour commander le silence...Alphonse Daudet (1840-1897)
Autant de coups qu'il en fallait, et, si les coups de crosse ne suffisaient pas, les coups de baïonnette venaient après.Amédée Achard (1814-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CROSSÉ, ÉE » adj.

qui ne se dit que des Prelats & dignités qui ont droit de porter la crosse, & de la mettre au dessus de leurs Armes. Une telle Abbaye est crossée & mitrée, son Abbé est crossé & mitré.

Définition de « CROSSE » subst. fem.

Baston crochu ou recourbé par le bout, avec lequel les enfans jouënt & s'échauffent en hiver, en poussant & se renvoyant une balle, une pierre.
 
CROSSE, est aussi la partie du fust du mousquet, d'un fusil, par où on le tient. Il estoit autrefois recourbé & fait en croc. Ce soldat a achevé de tuer son ennemy avec la crosse de son mousquet.
 
CROSSE, est aussi une marque de l'autorité pastorale, qui consiste en un baston d'argent, ou d'or, recourbé & ouvragé par enhaut. Les Evêques, Abbés, Abbesses la font porter devant eux ; & ils la tiennent à la main, quand ils donnent la benediction en ceremonie. La crosse d'Evêque d'un costé est pointuë, & de l'autre courbe : ce qui est signifié par ce vers :
 
Curva trahit mites, pars pungit acuta rebelles.
 
Les Evêques n'avoient autrefois que des crosses de bois. Les Abbés Reguliers peuvent officier avec la crosse & la mitre. La lanterne d'une crosse. Du Cange dit qu'on l'a appellée en Latin cambuca & cambuta, ou cambucum, & petalum ; & Sambuca, ou Cambucarius, celuy qui porte la crosse, ou la croix. On l'a appellée aussi en Latin pedum & crocia. Papias croit que ce mot vient à similitudine crucis.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020