Email catcher

crucifiement

Définition

Définition de crucifiement ​​​ nom masculin

Supplice de la croix. ➙ crucifixion. Le crucifiement de saint Pierre.

Exemples

Phrases avec le mot crucifiement

Mais les grains coulaient toujours, une trouée soudaine se faisait dans les ténèbres du crucifiement, la gloire resplendissante des cinq derniers mystères éclatait avec une allégresse d'astre libre.Émile Zola (1840-1902)
J'ai entre les mains deux photographies instantanées de ces lugubres opérations ; l'une, d'une procession de penitentes gravissant le calvaire, et l'autre de la scène du crucifiement.Honoré Beaugrand (1848-1906)
Et le christianisme, n'aurait pas duré jusqu'à présent sans le crucifiement et la couronne d'épines, car le genre humain est ainsi fait.Lord Rosebery (1847-1929), traduction Augustin Filon (1841-1916)
C'est aussi que les débats avaient révélé des mystères abominables : simulacres de crucifiement, flagellations en masse, noyades consommées jusqu'à la dernière extrémité, ébauches d'auto- da-fé.Georges Eekhoud (1854-1927)
En approchant, ils distinguaient peu à peu la forme, la tête voilée, tournée vers l'eau et les deux bras écartés comme par un crucifiement.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pourquoi ce crucifiement, presque risible, vous fait-il pleurer ?Joséphin Péladan (1859-1918)
Est-ce à son crucifiement que vous pensez ?Éliphas Lévi (1810-1875)
Conçoit-on chez les pauvres filles du peuple, qui ne se sentent pas la force physique nécessaire pour gagner leur vie, les angoisses secrètes, le crucifiement journalier qu'elles éprouvent ?Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Quelques heures de suspension à la croix paraissaient aux personnes habituées à voir des crucifiements tout à fait insuffisantes pour amener un tel résultat.Ernest Renan (1823-1892)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CRUCIFIEMENT s. m.

Le supplice qu'on faisoit autrefois endurer sur la croix. Le crucifiement de JESUS-CHRIST fut fait par les Juifs, par l'envie des Pharisiens.
 
On le dit aussi des peintures qui representent cette action. Les Peintres ont fait des crucifiements de diverses manieres.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Faire un carton Faire un carton

D’un film numéro un au box-office ou d’un candidat qui bat ses concurrents haut la main, on dit familièrement qu’ils ont fait un carton : ils ont...

Alain Rey 17/06/2024
sondage de la semaine