débourrer

 

définitions

débourrer ​​​ verbe

verbe transitif
Ôter la bourre de.
Débourrer une pipe, en ôter le tabac.
Équitation Habituer (un cheval) à être monté.
verbe intransitif Arboriculture Sortir de la bourre, éclore (bourgeons).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je débourre

tu débourres

il débourre / elle débourre

nous débourrons

vous débourrez

ils débourrent / elles débourrent

imparfait

je débourrais

tu débourrais

il débourrait / elle débourrait

nous débourrions

vous débourriez

ils débourraient / elles débourraient

passé simple

je débourrai

tu débourras

il débourra / elle débourra

nous débourrâmes

vous débourrâtes

ils débourrèrent / elles débourrèrent

futur simple

je débourrerai

tu débourreras

il débourrera / elle débourrera

nous débourrerons

vous débourrerez

ils débourreront / elles débourreront

 

synonymes

débourrer verbe transitif

dépiler, ébourrer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'on s'asseoit, l'on se repose et l'on songe : notre petit garçon commence à se débourrer.Charles-Louis Philippe (1874-1909)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEBOURRER » v. act.

au propre signifie, Oster la bourre ; mais il n'est gueres en usage qu'au figuré, & signifie, Apprendre à vivre à quelqu'un, le façonner dans le monde, l'avancer dans l'estude. Cet homme estoit fort grossier quand il vint à Paris, mais il s'est bien debourré à la Cour. Cet escolier s'est dêjà debourré, & commence à parler Latin. La frequentation du beau monde debourre bien les Provinciaux.
 
DEBOURRÉ, ÉE. part. & adj.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020