Email catcher

découpure

Définition

Définition de découpure ​​​ nom féminin

État, forme de ce qui est découpé ; bord découpé.

Synonymes

Synonymes de découpure nom féminin

découpe, coupe

entaille, crénelure, dentelure, échancrure, feston

Exemples

Phrases avec le mot découpure

En 1436 et 1437, la mode combinant les plis et les découpures s'est concrétisée.Revue du Nord, 2006, Sophie Jolivet (Cairn.info)
Et nous continuons de regarder les admirables découpures de pierre qui nous surplombent, les arceaux si hardis, les immenses ogives si frêles et si exquises.Pierre Loti (1850-1923)
Deux découpures de journaux, collées sur du papier brun-rouge et référencées comme des œuvres d'art, apportent une touche de dérision complémentaire à l'ensemble.La revue des revues, 2019, Frédérique Martin-Scherrer (Cairn.info)
Pourtant les découpures des bords paraissent dues à l'action corrosive que le ressac exerce sur son propre dépôt, alternant avec la formation de dépôts nouveaux.Charles Darwin (1809-1882), traduction Alphonse-François Renard (1842-1903)
Au premier plan, la découpure aérienne de la grille du chemin de fer, apparaissant dans un ton d'acier poli, fait par le clair de lune.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Elle y colorait des découpures d'estampes (sotte mode d'alors pour détruire souvent des chefs-d'œuvre).Jules Michelet (1798-1874)
J'ai vu de lui des paysages en découpures sur des feuilles de papier blanc où la perspective étoit observée avec un art prodigieux.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Il s'agit donc de découpures verticales, qui peuvent comporter un décor particulier, mais qui n'est pas décrit.Revue du Nord, 2006, Sophie Jolivet (Cairn.info)
La vue frontale insiste sur les découpures et les reliefs de la montagne, moyenne et haute, tandis que les lignes d'arbres très précisément dessinées semblent simplement chargées de donner l'échelle.Littératures classiques, 2014, Alain Guyot (Cairn.info)
Alors fut expliqué l'accent d'épouvante de l'agent qui avait collé son œil aux découpures des volets.Émile Gaboriau (1832-1873)
Malgré sa peur, ses yeux élargis restaient fixés sur ce point redevenu sombre, où se dessinait maintenant à peine la haute découpure indistincte d'un portant.Daniel Lesueur (1854-1921)
Et derrière le golfe s'en vont à l'infini avec mille découpures fines des montagnes oblongues à tournures nonchalantes.Hegel, 2020, Jean-Marie André (Cairn.info)
Ce néant est peut-être une découpure de paradis.Louis Nicolardot (1822-1888)
Les fantaisies portent sur des parties du vêtement (manches, plis, doublures, découpures), et non pas sur le vêtement lui-même (longueur par exemple).Revue du Nord, 2006, Sophie Jolivet (Cairn.info)
Les années trente voient en effet l'apogée de cette mode des découpures, que l'on retrouve généralement en bas des vêtements et sur les manches.Revue du Nord, 2006, Sophie Jolivet (Cairn.info)
Des tiges d'iris violacés, ces fleurs à la découpure héraldique.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Cette fantaisie de plan dans la découpure des rues est un charme de plus et permet d'admirer le colossal monument sous tous les angles.Albert Robida (1848-1926)
Philippe me montra un grand nombre de découpures magnifiques, non point pour me les faire admirer, mais comme preuves à l'appui de sa démonstration.Paul Féval (1816-1887)
Pendant ces premières années, les manches, outre les découpures, peuvent être couvertes d'orfèvrerie et fendues.Revue du Nord, 2006, Sophie Jolivet (Cairn.info)
Il est constitué de toutes les découpures du réel avant qu'elles ne soient triées, classées, éventuellement utilisées.Littérature, 2012, Tiphaine Samoyault (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DECOUPPURE s. f.

Taillades faites sur des étoffes pour imiter ou tenir lieu de dentelle, ou de broderie. On le dit aussi des diverses manieres de tailler proprement le parchemin pour faire des colifichets.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.