dégourdir

 

définitions

dégourdir ​​​ verbe transitif

Faire sortir de l'engourdissement. Se dégourdir les jambes en marchant.
au figuré Débarrasser (qqn) de sa timidité, de sa gêne.

se dégourdir ​​​ verbe pronominal

Éliminer l'engourdissement de (son propre corps). Se dégourdir en courant.
Perdre son innocence, se déniaiser.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je dégourdis

tu dégourdis

il dégourdit / elle dégourdit

nous dégourdissons

vous dégourdissez

ils dégourdissent / elles dégourdissent

imparfait

je dégourdissais

tu dégourdissais

il dégourdissait / elle dégourdissait

nous dégourdissions

vous dégourdissiez

ils dégourdissaient / elles dégourdissaient

passé simple

je dégourdis

tu dégourdis

il dégourdit / elle dégourdit

nous dégourdîmes

vous dégourdîtes

ils dégourdirent / elles dégourdirent

futur simple

je dégourdirai

tu dégourdiras

il dégourdira / elle dégourdira

nous dégourdirons

vous dégourdirez

ils dégourdiront / elles dégourdiront

 

synonymes

dégourdir verbe transitif

délurer, dégrossir, déniaiser, dessaler (familier)

se dégourdir verbe pronominal

se dérouiller

s'affranchir, s'émanciper, se dessaler (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On se mettait en rond autour du poêle pour se dégourdir un peu les doigts, secouer la neige, ou le grésil attaché aux habits.Alphonse Daudet (1840-1897)
Loiseau, sous prétexte de se dégourdir les jambes, alla placer du vin aux débitants du pays.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il attendait des jours meilleurs pour reprendre son essor et se dégourdir les jarrets au gré de sa vive et pétulante imagination.Édouard Corbière (1793-1875)
Sur le coup de midi, elle avait complètement disparu quand les jeunes gens firent halte pour se dégourdir un peu les jambes et « manger un morceau ».Gaston Leroux (1868-1927)
Le soleil se montra, et tous les hommes profitaient avec joie de ses rayons bienfaisants pour sécher leurs vêtements et se dégourdir comme des lézards.Amédée Delorme (1850-1936)
Il y a si longtemps que je n'étais sorti que cette petite course n'a fait que me dégourdir les jambes.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Quand nos voyageurs en eurent fait trois fois le tour, à la seule fin de se dégourdir les jambes, ils connurent le village dans tous ses détails.Roger Dombre (1859-1914)
A une petite distance, se tenaient groupés quelques hommes qui, eux aussi, venaient de mettre pied à terre pour se dégourdir les jambes.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce soir, nous voudrions nous dégourdir un peu, en gens comme il faut, et non pas en soudards, vous me comprenez.Guy de Maupassant (1850-1893)
Moi, je remontai sur mon cheval, qui ne paraissait pas fâché de se dégourdir les jambes, étant resté la moitié de la nuit les pieds sur la glace.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Son rôle devait être de le dégourdir, ou comme on disait alors, de « moyenner » son éducation mondaine.Henri Bouchot (1849-1906)
Je suis descendu de voiture pour respirer plus à l'aise et me dégourdir les jambes.Gustave Flaubert (1821-1880)
Pendant ce temps, le capitaine, voulant dégourdir les chiens et les soustraire à une immobilité si préjudiciable à leur santé, avait ordonné qu'on les mît aux traîneaux.Louis Boussenard (1847-1910)
Il dépose sur sa table de menus objets tout trempés d'eau, et revient frileusement vers le poêle dégourdir ses mains rouges de froid.Alphonse Daudet (1840-1897)
Le grade de caporal donne une issue convenablement ménagée à l'énergie des jeunes héros qui, libres, eussent fait des barricades pour se dégourdir les bras.Anatole France (1844-1924)
Mais j'ai les fourmis dans les pieds, et, pendant que le cheval monte la côte, je veux me dégourdir un peu.George Sand (1804-1876)
Et puis, ajouta-t-il en riant, moi-même je ne serai pas fâché de manger un morceau et de me dégourdir les jambes.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Allons voir un peu les champs, le verger, le jardin ; il y a si longtemps que je n'étais sorti, que cette petite course n'a fait que me dégourdir les jambes.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
J'ai bien besoin de me dégourdir, moi, d'entendre du bruit et de voir du mouvement.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les ateliers se vidaient, les pensionnaires avaient une demi-heure pour goûter et se dégourdir les jambes.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEGOURDIR » v. act.

Oster l'engourdissement des mains qui a été causé par un grand froid. Il faut se chauffer les mains pour les degourdir ou desengourdir peu à peu. On dit aussi, qu'une viande est à peine degourdie, pour dire, qu'elle ne sçauroit estre cuitte, qu'il y a trop peu de temps qu'elle est au feu. On dit aussi, Degourdir les jambes, quand on commence à les exercer, aprés avoir été assoupies & engourdies. Ce cheval n'est pas encore degourdi, quand il aura fait une lieuë, il ira meilleur train.
 
DEGOURDIR, signifie aussi, Manger goulument. Quand on donne une éclanche & un aloyau à des escoliers, ils ont bientost degourdi cela.
 
On dit aussi figurément, que des Moines ou des Chanoines mal rentez ont bientost degourdi leur Office, leur Breviaire, pour dire, qu'ils l'ont achevé en haste & avec precipitation, en peu de temps.
 
DEGOURDI, IE. part. pass. & adj.
Le mot de l’année Mot de l'année 2020 : les résultats ! Mot de l'année 2020 : les résultats !

Chaque année, Le Robert propose aux membres de sa communauté de proposer puis d’élire le mot de l’année. La fin de l’année 2020 approchant, les équipes de notre rédaction furent pourtant bien ennuyées : cette fois, les dés étaient pipés et le suspense n’aurait pas lieu ! À coup sûr, il faudrait choisir entre « coronavirus », « Covid », « masque » ou « vaccin » pour les plus optimistes.

11/01/2021