écharpe

définitions

écharpe ​​​ nom féminin

Large bande d'étoffe servant d'insigne. L'écharpe tricolore des maires.
Bandage qui sert à soutenir l'avant-bras. —  locution Avoir un bras en écharpe, soutenu par un bandage passé par-dessus une épaule.
En écharpe locution adverbiale : en oblique. Le camion a été pris en écharpe, accroché sur le côté.
Bande de tissu, de tricot qu'on porte autour du cou. ➙ cache-col, cache-nez, foulard.
Technique Pièce de menuiserie disposée en diagonale.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans ce moment, j'aperçus un militaire de la ligne ayant le bras gauche en écharpe.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Deux enfants dont on entendait les voix riantes, une jeune femme dont on voyait seulement la robe d'étoffe légère et l'écharpe rouge, venaient au-devant du chasseur.Eugène Fromentin (1820-1876)
Je travaillais à une écharpe, en attendant le souper (on soupait encore) ; plusieurs de ces messieurs causaient à voix basse dans la pièce voisine.Louise Fusil (1771?-1848)
Il me dit, en regardant mon bras, que je portais en écharpe et encore sans mouvement, qu'il espérait lui voir retrouver bientôt toute sa force pour le servir.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Je porte l’écharpe de la présidence britannique et je viens ici faire de sévères remarques sur le gouvernement britannique, qui est hors-jeu, et je m’en excuse.Europarl
Aucune de mes nombreuses blessures ne m'a fait autant souffrir : je fus obligé de porter le bras en écharpe pendant plus de six mois.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Elle courait, mais c'était son écharpe et son voile, déployés au vent, qui la portaient.Paul Féval (1816-1887)
Sur la pierre supérieure gisait un jupon blanc ; sur la seconde une écharpe de soie.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Celui-ci entr'ouvrit son vêtement, afin de montrer une écharpe aux couleurs hongroises, qui lui enserrait la taille.Jules Verne (1828-1905)
Ou rends-moi mon ami, ou laisse-moi l'écharpe dont je le ceignis moi-même, comme un don de l'amour.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Une écharpe de soie rouge à franges d'or indiquait le rang qu'il occupait parmi les aventuriers.Paul Féval (1816-1887)
Un homme en écharpe tricolore est à la tête de six ou sept individus de mauvaise mine en bourgeois.Jules Vallès (1832-1885)
Une peau de mouton, nouée en écharpe et qui semblait avoir fourni de longs services.Paul Féval (1816-1887)
Maxence obéit, et un commissaire de police, ceint de son écharpe, se précipita dans le cabinet, pendant que ses hommes, non sans peine, contenaient la foule de la première pièce.Émile Gaboriau (1832-1873)
De petits brodequins et des bas de soie de même couleur, une légère écharpe tricolore et un grand chapeau de paille, tel était le costume d'artiste.Louise Fusil (1771?-1848)
Nous levons toutes la tête, naturellement, et nous voyons un monsieur en redingote, ceint d'une écharpe, accompagné de deux hommes vêtus de sales habits.Victor Tissot (1845-1917)
Puis il porta vivement à ses lèvres l'écharpe de soie bleue, brodée d'or, qu'il avait sur sa poitrine.Paul Lacroix (1806-1884)
Cela pourtant l'avait forcé de s'emmitoufler la main d'un linge, et de porter le bras en écharpe, et l'avait empêché de rien signer.Victor Hugo (1802-1885)
Pendant plus d'un mois, il porta la main en écharpe, et il ne fut plus tenté de mettre la main au plat.Zulma Carraud (1796-1889)
Et ces deux illustres lavernides : linneella, qui porte sur sa robe une écharpe orange brodée d'or, tandis que schranckella a l'échappe orange lamée d'argent.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCHARPE » s. f.

Grande piece de taffetas large que portent les gens de guerre, tantost en guise de ceinture, tantost à la maniere d'un baudrier. On s'en sert souvent pour marquer & distinguer les partis. Les escharpes rouges signifient les trouppes d'Espagne ; les escharpes blanches celles de France. Celles des Anglois & des Savoyards sont bleuës ; & celles des Hollandois orangées.
 
ESCHARPE, signifie aussi la bande qui sert à soûtenir le bras quand il est blessé, quand on a esté seigné. Les bandes & les fasces du Blason representent les escharpes des Cavaliers. Et en ce sens on dit figurément, qu'un homme a l'esprit en escharpe, pour dire, qu'il l'a estropié, qu'il n'a point de jugement, de bon sens.
 
ESCHARPE, est aussi une piece de taffetas que les femmes mettent sur leur teste pour se garentir de la pluye, ou pour se couvrir les espaules, quand elles sortent en deshabillé, ou en habit de couleur & negligées. Quelquefois on l'appelle cappe, mais c'est quand elle est taillée ou arrondie exprés, ou quand il y a quelque dentelle ou ornements.
 
En termes d'Astronomie quelques-uns appellent le Zodiaque l'escharpe celeste, parce que c'est un cercle large qui est posé obliquement à l'égard de l'Equateur & de l'Horison.
 
En termes de Guerre on appelle une batterie en escharpe, celle qui bat quelque corps de costé ou obliquement, ou par bricoles, & non pas à angles droits.
 
En Chirurgie on dit aussi, qu'un coup a esté donné en escharpe, quand la playe n'est pas droite.
 
ESCHARPE, en termes de Mechanique, est la piece de bois ou de fer qui soustient la rouë d'une poulie, & qui porte le boulon. On l'appelle aussi chappe, & quelquefois moufle.
 
ESCHARPES, en termes d'Architecture, sont des ceintures ou courroyes qui sont au costé des chapiteaux Ioniques, qui semblent enserrer les volutes.
 
ESCHARPES, en termes de Maçonnerie, sont les cordages avec lesquels on retient & attache les engins & les chevres, quand on veut lever des fardeaux.
Le mot du jour Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ? Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ?

Pierre Brochant : Il s'appelle Juste Leblanc. François Pignon : Ah bon, il a pas de prénom ? Pierre Brochant : Je viens de vous le dire : Juste Leblanc. François Pignon : … Pierre Brochant : Leblanc, c'est son nom, et c'est Juste, son prénom. François Pignon : … Pierre Brochant : Monsieur Pignon, votre prénom à vous, c'est François, c'est juste ? François Pignon : Oui… Pierre Brochant : Eh bien lui, c'est pareil, c'est Juste. Le Dîner de cons (1998), réalisé et écrit par Francis Veber

Maria Candea 28/04/2021