emboucher

définitions

emboucher ​​​ verbe transitif

Mettre à sa bouche (un instrument à vent).
Emboucher un cheval : lui mettre le mors.

emboucher ​​​ verbe transitif

Agriculture Engraisser (le bétail) au pré.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'embouche

tu embouches

il embouche / elle embouche

nous embouchons

vous embouchez

ils embouchent / elles embouchent

imparfait

j'embouchais

tu embouchais

il embouchait / elle embouchait

nous embouchions

vous embouchiez

ils embouchaient / elles embouchaient

passé simple

j'embouchai

tu embouchas

il emboucha / elle emboucha

nous embouchâmes

vous embouchâtes

ils embouchèrent / elles embouchèrent

futur simple

j'emboucherai

tu emboucheras

il embouchera / elle embouchera

nous emboucherons

vous emboucherez

ils emboucheront / elles emboucheront

actif

indicatif

présent

j'embouche

tu embouches

il embouche / elle embouche

nous embouchons

vous embouchez

ils embouchent / elles embouchent

imparfait

j'embouchais

tu embouchais

il embouchait / elle embouchait

nous embouchions

vous embouchiez

ils embouchaient / elles embouchaient

passé simple

j'embouchai

tu embouchas

il emboucha / elle emboucha

nous embouchâmes

vous embouchâtes

ils embouchèrent / elles embouchèrent

futur simple

j'emboucherai

tu emboucheras

il embouchera / elle embouchera

nous emboucherons

vous emboucherez

ils emboucheront / elles emboucheront

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous avons avancé comme règle invariable que, lorsqu'on soumet le cheval, pour les premières fois, à l'action du frein, il faut l'emboucher avec un mors de bride accompagné d'un filet.François Baucher (1796-1873)
Le trombone manque-t-il de souffle, et dois-je emboucher à sa place ?Victor Cherbuliez (1829-1899)
Désormais, il peut prendre des airs de triomphe et emboucher la trompette.Albert Farges (1848-1926)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EMBOUCHER » v. act.

Souffler avec la bouche dans un cor, dans une trompette. Il y a de l'art à bien emboucher un cor pour mesnager son haleine. Ce mot vient d'imbuccare.
 
EMBOUCHER, se dit figurément en Morale, & signifie, Instruire quelqu'un qu'on envoye de tout ce qu'il doit dire, ou ne pas dire. Ce témoin avoit été bien embouché par la partie, elle luy avoit fait le bec.
 
On dit en termes de Navigation, que des traits ou bateaux montants sont embouchez dans les arches d'un pont ou d'un pertuis, lors qu'ils y sont engagez, & qu'ils commencent à y passer.
 
EMBOUCHER, en termes de Manege, signifie, Mettre un mors à un cheval propre pour le bien manier. Un cheval qui est bien embouché est plus prompt à obeïr.
 
EMBOUCHÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
EMBOUCHÉ, en termes de Blason, se dit du bout du cornet, trompe, trompette & huchet, qu'on met en la bouche pour en sonner. C'est ce que les Ouvriers appellent bocal. On le dit, lors que le bout de ces instruments est d'un esmail different de leur corps.
Le dessous des mots Les surnoms donnés aux villes Les surnoms donnés aux villes

« Monaco-PSG : Paris s’impose rarement sur le Rocher » (Le Parisien, 15 janvier 2020).

La périphrase, figure de style qui remplace un mot précis par une expression, permet d’éviter les répétitions, souci stylistique bien français. Les grandes villes du monde, les pays possèdent des surnoms conventionnels. Ces formules figées, fréquemment employées par les journalistes pour désigner les lieux, restent parfois obscures quant à leur motivation.

Marie-Hélène Drivaud 10/06/2020