embrasse

 

définitions

embrasse ​​​ nom féminin

Cordon ou pièce d'étoffe servant à retenir un rideau.

embrassé ​​​ , embrassée ​​​ adjectif et nom

Blason Écu embrassé, dont la partition présente un triangle sur un axe horizontal. —  nom masculin Un embrassé.
Rimes embrassées : rimes masculines et féminines se succédant dans l'ordre abba, cddc…
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « embrasse »

Embrasse-la dans ces ténèbres, ta petite sœur que tu ne dois peut-être jamais embrasser une seconde fois.George Sand (1804-1876)
Cette malheureuse reine, au désespoir, embrasse ce moyen de salut : on l'arrête, on la menace de la traduire devant une commission militaire, et deux de ses officiers sont fusillés.Joseph Fouché (1759-1820)
Sur cette espérance, je vous embrasse, chère amie, et vous demande de me dire s'il y a quelque soin particulier à lui donner.George Sand (1804-1876)
Je t'embrasse, mon amour, je t'aime sans cesse, jusqu'à en souffrir et à pleurer quelquefois comme une bête de ton absence.René Boylesve (1867-1926)
Il existe un autre sage dicton hongrois, qui se traduirait en français par : qui trop embrasse mal étreint.Europarl
De temps en temps, il me prend encore sur ses genoux et m'embrasse très fort, à me faire mal, mais ce n'est plus sa bonne affection égale d'autrefois.Marcel Prévost (1862-1941)
Il me tend la main, je la porte à mes lèvres avec respect, mais lui m'embrasse avec tendresse.Charles Deguise (1827-1884)
Au point de vue de la valeur de ce qu'il renferme et de la quantité de problèmes qu'il embrasse, ce livre, aujourd'hui encore, est sans rival.Ernest Haeckel (1834-1919), traduction Camille Bos (1868-1907)
Je vous embrasse de tout mon cœur et je vous charge de tous mes bons souvenirs pour les châtelaines.George Sand (1804-1876)
Mais, soudain, une flamme claire, pétillante, jaillit à travers les ténèbres : elle embrasse un étroit horizon.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
J'embrasse ce qui me vient d'elle ; je voudrais pleurer, et je ne le puis même pas.Pierre Loti (1850-1923)
Il exprime une division qui ne suffit pas, comme on dit en logique, c'est-à-dire qui n'embrasse pas toute la réalité.Charles de Rémusat (1797-1875)
C'est ce cheval fantastique qui de son vol puissant sépare les nuées et embrasse les horizons.George Sand (1804-1876)
Si ma vue embrasse plus de choses, c'est pourtant du même point que je regarde.Maurice Barrès (1862-1923)
Maurice ne me quitte point ; c'est un bon fils, il vous aime et il vous embrasse tendrement.George Sand (1804-1876)
Embrasse pour moi toute la chère famille, et dis-leur à tous combien je les aime.George Sand (1804-1876)
Alors, elle les noue en torsade, y pique une épinglette de deux sous, se dresse, embrasse la maman et le môme, et, une, deux, trois, elle y va !...Émile Bergerat (1845-1923)
Elle est beaucoup plus large, elle embrasse le mouvement littéraire du siècle entier, elle se trouve dans le courant irrésistible qui nous emporte tous au naturalisme.Émile Zola (1840-1902)
Je vous embrasse, mon cher papa et ma chère maman et je suis votre fils bien repentant et bien malheureux.Comtesse de Ségur (1799-1874)
L'homme a sa force, et l'exercice de sa puissance : il agit, il va, il s'occupe, il pense, il embrasse l'avenir et y trouve des consolations.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire

Exemples de « embrassé »

Je lui ai fait une soupe, il a dormi deux heures dans un lit et il est reparti après avoir embrassé sa mère.Émile Bergerat (1845-1923)
Enfin la conversation devint plus calme, et les princesses, tenant toujours le roi embrassé, lui parlèrent quelque temps à voix basse.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Et après l'avoir embrassé, elle l'attirait dans le salon, pour mieux le considérer au grand jour...Émile Gaboriau (1832-1873)
Le plus grand nombre se marient, mais jamais avant d'avoir embrassé l'état qu'elles ont choisi.Gérard de Nerval (1808-1855)
Nous avons également embrassé un changement de politique clair, la promotion de l’utilisation des logos communautaires en vue de rendre le système plus crédible.Europarl
On s'était embrassé glacialement, du bout des lèvres, avec des promesses précipitées de s'écrire chaque semaine, de se retrouver au mois de septembre.Fernand Vandérem (1864-1939)
Manstein se jeta sur lui, et le tint étroitement embrassé jusqu'à ce que les gardes arrivèrent.Dorothée de Dino (1793-1862)
Le lendemain, toute faible qu'elle était, elle s'échappa de chez nous, après avoir embrassé sa petite fille en pleurant.Paul Féval (1816-1887)
Il était si joyeux, le bon gouverneur, qu'il aurait embrassé tous les détenus s'ils le lui avaient demandé.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Serait-ce pour avoir embrassé la femme à cornes, ou pour avoir promené mes doigts dans sa chevelure de mérinos ?Gérard de Nerval (1808-1855)
J'ai mal dormi ; le matin, j'ai embrassé notre cher cardinal avec beaucoup de larmes et sans pouvoir dire un mot aux autres.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Promettez-moi de me joindre, car je ne saurais vivre heureux ni mourir tranquille sans vous avoir embrassé.Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
Il est tout à la fois embrassé et isolé par la substance onctueuse qui rend sa peau, ses écailles glissantes et imperméables.Jules Michelet (1798-1874)
Les acclamations de toutes les villes qui avaient embrassé le parti romain l'accueillirent à son passage.Amédée Thierry (1797-1873)
Mais, tant qu'il est resté député, il ne me l'a jamais rappelé ; il s'est toujours souvenu de l'ardeur avec laquelle j'avais embrassé ses intérêts.Ernest Daudet (1837-1921)
Là, elle se perd à mes faibles yeux, qui n'ont peut-être embrassé que la plus courte portion de son étendue.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Leurs yeux ne franchissent pas l'horizon que tu avais embrassé ; ils ne sont heureux, comme toi, qu'avec des grincements de dents.George Sand (1804-1876)
Malheureusement on ne s'est pas embrassé assez longtemps à la sacristie, car nous n'avons pas été dix minutes à faire la course.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Fougas fut applaudi, fêté, embrassé et presque porté en triomphé dans la salle du festin.Edmond About (1828-1885)
J'ai tendrement embrassé mon mari, en l'assurant qu'il ne me reprocherait pas deux fois un tort qui l'afflige.Sophie Cottin (1770-1807)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020