fabuliste

 

définitions

fabuliste ​​​ nom

Auteur qui compose des fables.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il observait ce qui se passait autour de lui ; mais son observation était si sérieuse en face des objets, qu'elle ressemblait à l'abstraction du géomètre, à la rêverie du fabuliste.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Sur ce point, une lettre du fabuliste montre, sous la fable, une impression personnelle.Émile Gebhart (1839-1908)
Sa verve de fabuliste n'existe plus que pour duper l'épouse acariâtre et passionnée qui le tient par le plus décevant des espoirs, celui d'un héritage de plus en plus hypothétique.Paul Bourget (1852-1935)
Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras ; je pense comme le fabuliste.Émile Zola (1840-1902)
D'autres auront atteint la perfection de leur genre, le fabuliste aura élevé le sien jusqu'à lui.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Je m'habituai à tout traduire en fables ; bref, me voilà fabuliste.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Très sage précepte, mais que notre fabuliste n'a pas toujours observé, et auquel du reste il n'est pas toujours facile de s'astreindre.Albert Cim (1845-1924)
Fénelon n'était nullement politique : il était ce que nous appelons socialiste, c'est-à-dire poëte du paradoxe, fabuliste de la société.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020