fatalement

 

définitions

fatalement ​​​ adverbe

littéraire D'une manière fatale.
Inévitablement.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une nation n'est point telle ; c'est, fatalement, un certain nombre de classes, de groupes, de partis, qui sont surtout menés par l'instinct de combattivité.Émile Faguet (1847-1916)
Le plus fort est fait, la portion de la tâche où fatalement il fallait compter avec le hasard.Émile Gaboriau (1832-1873)
En théorie, cette manière de voir est séduisante ; mais, dans la pratique, elle conduit fatalement à l'uniformité et aux pastiches.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Mais, quand je serais sûr de moi-même, serais-je sûr des circonstances qui s'imposent à nous si fatalement ?Ernest Renan (1823-1892)
Si nous n’en tenons pas compte, l’harmonieuse et rapide ouverture réciproque des marchés qui nous est vendue sera fatalement déséquilibrée et, je le crains, pavée de désillusions.Europarl
Ils accordent aux préludes des libertés glissantes qui vont fatalement droit à ce qu'ils défendent.Jules Michelet (1798-1874)
Il y est sans doute, car la république est fatalement entraînée à trouver des résistances chaque jour plus prononcées, si elle ne sauve pas le pays de l'invasion.George Sand (1804-1876)
En agriculture, par exemple, la préservation de l'environnement et de la qualité des produits entraîne fatalement des surcoûts importants.Europarl
L'évolution naturaliste au théâtre a fatalement commencé par le côté matériel, par la reproduction exacte des milieux.Émile Zola (1840-1902)
Fatalement, vous en arrivez à juger que votre argent appartient bien plus à votre mari et à vos enfants qu'à votre mère et à votre frère...Émile Gaboriau (1832-1873)
Et quand je serais sûr de moi, serais-je sûr de l'extérieur, qui agit sur nous si fatalement ?Ernest Renan (1823-1892)
Comme toute question a deux faces, le pour et le contre, elles ne plaident fatalement qu'une opinion, elles n'ont qu'un côté de la réalité.Émile Zola (1840-1902)
Ce que vous ne saviez pas, sans doute, c'est que les hommes sont méfiants et que la pureté de vos intentions eût été fatalement méconnue.George Sand (1804-1876)
Car, suivant une idée qui remplit le théâtre grec, toute faute amène un malheur, et les malheurs ensuite s'enchaînent fatalement.Jules Lemaître (1853-1914)
Ébranlé dans sa tactique ordinaire, perdant sa foi dans la logique fatalement triomphante, il se serait, cette minute, résigné à battre en retraite, s'il avait pu reculer sans tout perdre.Émile Zola (1840-1902)
Un incident, un détail, un nom prononcé, un rien, ne les mettrait-il pas fatalement l'un en présence de l'autre ?Jules Verne (1828-1905)
Le souvenir de cette conversation et des entraînements de 1815 a-t-il fatalement influé sur la conduite du roi, en février 1848 ?Christophe-Marcel Roguet (1800-1877)
Le conflit est sur le point de se terminer, fatalement ; mon oncle, quelquefois, en donne les raisons.Georges Darien (1862-1921)
De là, la grande école naturaliste, qui s'est propagée sourdement, fatalement, cheminant souvent dans l'ombre, mais avançant quand même, pour triompher enfin au grand jour.Émile Zola (1840-1902)
Depuis hier soir nous nous perdons en conjectures vaines, mais toujours, fatalement, nous en arrivons à cette conclusion, que mon père doit être victime de quelque ténébreuse intrigue.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FATALEMENT » adv.

D'une maniere fatale.
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020