flamberge

 

définitions

flamberge ​​​ nom féminin

vieux Longue épée à lame fine. —  locution Mettre flamberge au vent : s'apprêter à se battre.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je prendrai ma carabine, se dit-il, je mettrai quatre pistolets à ma ceinture, je garnirai ma giberne, je ceindrai ma flamberge, et je me porterai, ainsi équipé, à la frontière.Frédéric Bastiat (1801-1850)
On ne joue pas de la flamberge comme on joue du piano.Paul Mahalin (1838-1899)
Regardez-moi cette flamberge : on dirait la tige d'un aloès !Jean Aicard (1848-1921)
Il met flamberge au vent pour combattre les brigands de cœur...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Il regarda cela d'un air content, et pensa qu'on serait bien en ce lieu pour jouer de la flamberge.Paul Féval (1816-1887)
Venez, marquis, et flamberge au vent, s'il vous plaît !Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Océan, fin, loi, commencement, terme, ce monosyllabe cynique, sifflant comme un nid de vipères, gladiolé ainsi qu'une flamberge dégainée, exprimait seul la cervelle humaine insuffisante devant l'énigme de l'univers.Louis Dumure (1860-1933)
Il en avait une pourtant, une flamberge, mais qui, modeste autant que lui, battait humblement ses chevilles.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FLAMBERGE » s. f.

Grosse espée du Chevalier Regnaut de Montauban, l'aîné des quatre fils Aymon.
 
On dit proverbialement, Mettre flamberge au vent, pour dire, Desgainer, tirer l'espée.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020