flocon

 

définitions

flocon ​​​ nom masculin

Petite touffe (de laine, de soie, de coton).
Petite masse peu dense (de neige, de vapeur, etc.). Des flocons d'écume.
spécialement Flocon de neige. La neige tombe à gros flocons.
Petite lamelle (de céréales). Flocons d'avoine. —  par extension Purée en flocons.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un chat inquiet ne demeure pas plus en place que le flocon de soie qui se balance à tout souffle d'air.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Après lui les âmes font le saut ; du pic elles plongent dans l'abîme, roulent dans les profondeurs vertigineuses, jusqu'à ce qu'un flocon de vapeur arrête leur chute.Élie Reclus (1827-1904)
Tel encore, au dégel, le flocon de neige, qui se désagrège et s'évanouit, avant que le regard en ait discerné la forme géométrique.Élie Reclus (1827-1904)
Alors, de nouveau, le rayon blanc glissa près d'elle, comme un flocon de neige, et s'arrêta devant son lit.Berthe de Buxy (1863-1921)
Le hasard fit que le serin ne mourut pas sur le coup ; ce flocon de plumes vivait encore, malgré la maculation sanguine.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Une population, lasse et battue de l'oiseau, qui se traîne sous un ciel gris, où tombe, de seconde en seconde, un lourd flocon de neige.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
On eût dit que les juments baies devinaient ce que signifiait ce flocon blanc qui était en avant.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Comme un flocon d'hiver, elle tournoyait dans l'air muet, et le taqueté de ses jetés-battus animait seul l'affreux silence.Jean Lorrain (1855-1906)
Ensuite l'obus apparut comme un flocon de vapeur qui grandissait de seconde en seconde et qui avait l'air d'arriver tout droit sur la batterie.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
L'abbé essuya les mains, fit disparaître le flocon d'ouate dans le dernier cornet de papier blanc, et brûla les cinq cornets, au fond du poêle.Émile Zola (1840-1902)
Au-dessus de la pièce, un blanc flocon de fumée s'élève tout droit dans l'air tranquille.Anatole France (1844-1924)
L'abbé, après avoir essuyé les oreilles avec un flocon d'ouate, le mit dans un des cornets de papier blanc.Émile Zola (1840-1902)
Et le jeune homme la vit disparaître et se fondre parmi les ombres monastiques comme un flocon de neige dans la nuit.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Elle avait bougé beaucoup, car on n'apercevait qu'un flocon blanc, indécis et confus, quelque chose qui n'avait point de forme et qui pourtant était gracieux ; un nuage souriant.Paul Féval (1816-1887)
Et de même que l'impalpable flocon de neige devient l'irrésistible avalanche, le mot insignifiant prononcé au hasard, abandonné, puis repris, puis développé, commenté et interprété, peut devenir une charge écrasante.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce flocon grandit peu à peu et finit par devenir une dame vêtue du plus fin voile blanc fait de millions de flocons en forme d'étoiles.Hans Christian Andersen (1805-1875)
L'abbé, ayant essuyé la bouche, plia le flocon d'ouate dans le quatrième des cornets de papier blanc.Émile Zola (1840-1902)
Les petites bottes de fourrure blanche, les guêtres, la robe d'étoffe moutonnée, le petit chapeau de fourrure, toute cette blancheur lui donnait l'apparence d'un flocon de neige tombé du ciel.Henry Gréville (1842-1902)
Le patron étendit la main vers l'île aux flancs de laquelle montait, isolé et blanchâtre, un large flocon de fumée qui se déchirait en s'élargissant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Chaque flocon devenait immense et ressemblait à une fleur splendide ou à une étoile à dix côtés.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FLOCON » s. m.

Pelote ou petite touffe ou amas de neige, de laine, de soye & autres choses semblables. Les moutons laissent des flocons de laine dans les lieux espineux où ils passent. la neige tomboit en gros flocons. on fait des houppes avec des flocons de soye. Ce mot vient de floccus, selon Joannes de Janua, qui signifie, une chose legere que le vent pousse deçà & delà ; ou selon Menage, du Grec plokamoi, & plokai. Mais il vient de fleur.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020