fronde

définitions

fronde ​​​ nom féminin

Botanique Feuille des plantes sans cotylédons. Les frondes des fougères.

fronde ​​​ nom féminin

Arme de jet utilisant la force centrifuge, poche de cuir suspendue par deux cordes et contenant un projectile (balle ou pierre).
Lance-pierres à élastique.

fronde ​​​ nom féminin

avec majuscule Sédition qui éclata contre Mazarin (1648-1653).
Un esprit de fronde, un vent de fronde, de révolte.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A la droite et à la gauche des éléphants, voltigeaient les frondeurs, une fronde autour des reins, une seconde sur la tête, une troisième à la main droite.Gustave Flaubert (1821-1880)
Dès qu’elle a fait son apparition dans le débat public, elle s’est heurtée à un vent de fronde, justifié pour certains points.Europarl
S'il avait eu une fronde, lancerait-il de la main une pierre avec tant de roideur ?Jules Lemaître (1853-1914)
Lancés comme par une fronde ils me semblèrent être au moins au nombre de sept.Marcel Proust (1871-1922)
Vous désirez tous, messieurs, je le lis dans vos yeux, savoir comment je possède un trésor aussi précieux que la fronde dont je viens de vous parler.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Est-il plein de sève, d'entraînement, de cette galanterie chevaleresque de la fronde, un peu espagnole, très-fière, mettant du point d'honneur dans l'amour ?Léon Gozlan (1803-1866)
Touegueule s'installa comme d'habitude, dénombra les ennemis, puis saisit sa fronde et se mit à « acaillener » consciencieusement les adversaires qu'il pouvait distinguer.Louis Pergaud (1882-1915)
D'ailleurs un vent s'était levé, qui n'était plus un vent de fronde, c'était le souffle puissant de la liberté.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ils se servent assez bien de la fronde, et ils obscurcissent l'air par une grêle de pierres lancées ; mais ils combattent sans ordre.François de Fénelon (1651-1715)
Le pauvre hospitalier a été précipité de sa selle, comme une pierre lancée par une fronde.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Il pourra monter dessus sans qu'elle ne casse, mais une fois qu'il sera en train de gigoter avec sa fronde... ah ah !Louis Pergaud (1882-1915)
Il les voit venir de loin, – et suspendus comme des pierres dans une fronde, décrire leurs orbites, pousser leurs hyperboles.Gustave Flaubert (1821-1880)
Mais, avant que mon aïeule eût franchi la frontière, on s'aperçut de la disparition de la fronde, et on lança six hommes de la garde du roi pour la reprendre.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Un sentier qui longe mon habitation se prête à cette manœuvre préparatoire ; j'espère bien m'y trouver seul au moment où je balancerai ma fronde.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il a franchi les deux derniers kilomètres comme une pierre lancée par une fronde énorme.Albert Delpit (1849-1893)
Je la vois encore aujourd'hui, et j'y vois l'enfant près du térébinthe, avec sa harpe d'écorce et avec sa fronde de berger.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La barque fut saisie à la quille par le flot, aux parois par l'ouragan et partit comme la pierre lancée d'une fronde.Marcel Schwob (1867-1905)
Sa verve était intarissable, sa jactance indomptable ; ses petits vers, saccadés, aigus, retentissants, partaient comme d'une fronde et pleuvaient comme des cailloux.Jean Marie Dargaud (1800-1866)
Le temps actuel, qu'il ne fronde cependant pas publiquement, lui déplaît au fond et il en médit dans sa solitude.Dorothée de Dino (1793-1862)
Qui que tu sois, défends-toi ; car, je vais diriger vers toi la fronde d'une terrible accusation : ces yeux ne t'appartiennent pas ... où les as-tu pris ?Comte de Lautréamont (1846-1870)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FRONDE » s. f.

Instrument de corde qui sert à jetter des pierres avec plus de violence. Les Anciens attachoient des frondes à leurs balistes. les armes des enfants & des bergers sont des frondes. David tua Goliath avec une fronde. Quelques-uns derivent ce mot de funda, ou de l'Hebreu nafad, par metathese, qui signifie impulit, agitavit. On a appellé aussi fundabulum, une machine à jetter des pierres. Il n'y a pas long-temps qu'on disoit encore fonde. Les frondes à main s'appelloient autrefois bricoles. Les habitans des Isles Baleares ont esté fameux chez les Anciens, pour sçavoir bien manier la fronde. Vegece leur en attribuë l'invention, quoy que d'autres la donnent aux Pheniciens. Florus & Strabon disent qu'ils avoient trois sortes de frondes, plus grandes & plus courtes, dont ils se servoient suivant qu'ils estoient proche ou esloignez de leurs ennemis. Diodore adjouste que la premiere leur servoit de bandeau, la seconde de ceinture, & qu'ils portoient à la main la troisiéme. Les meres ne donnoient à manger à leurs enfants que du gibier qu'ils avoient abattu avec leur fronde.
 
FRONDE, a esté aussi une ligue ou un parti contre le Ministere de France en l'année 1648.
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020