gager

 

définitions

gager ​​​ verbe transitif

littéraire Gager que (+ indicatif) : parier, supposer que. Gageons qu'il ne tiendra pas ses promesses.
Finance Garantir par un gage. Gager un emprunt.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je gage

tu gages

il gage / elle gage

nous gageons

vous gagez

ils gagent / elles gagent

imparfait

je gageais

tu gageais

il gageait / elle gageait

nous gagions

vous gagiez

ils gageaient / elles gageaient

passé simple

je gageai

tu gageas

il gagea / elle gagea

nous gageâmes

vous gageâtes

ils gagèrent / elles gagèrent

futur simple

je gagerai

tu gageras

il gagera / elle gagera

nous gagerons

vous gagerez

ils gageront / elles gageront

 

synonymes

gager verbe transitif

garantir

[littéraire] parier

[vieux] salarier

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je puis gager qu'au premier bruit de ces libertés, il s'élèvera autour de moi des rumeurs d'épouvante.Maurice Joly (1829-1878)
Le plis sire ede te gager mon maîdre.Honoré de Balzac (1799-1850)
Si leurs filles se marient, on peut gager qu'elles achèteront un nom et un titre, sans trop se préoccuper de celui qui les leur livrera.Pierre de Lano (1859-1904)
Et, pourtant, dans une lutte entre ces deux hommes, il n'aurait pas trop fallu gager pour le premier.Eugène Chavette (1827-1902)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GAGER » v. act.

Donner des gages, des appointements à quelqu'un, pour en tirer quelque service, pour exercer quelque charge. Le Roy gage assez bien ses Officiers, il n'entend point qu'ils fassent des exactions. un Suisse doit estre assidu à sa porte, il est gagé pour cela.
 
On le dit aussi de ceux qui espient les actions d'autruy. Il semble que cet homme soit gagé pour suivre mes pas, je le trouve par tout.
 
GAGER, signifie aussi, Donner des gages, ou faire semblant d'en vouloir donner sur la contestation de la verité de quelque chose, à condition qu'ils appartiendront à celuy qui aura raison. Voulez-vous gager cent escus, gager le disner de la compagnie ? je gage que si, que non. gageons. vous n'oseriez gager.
 
GAGER, en termes du Palais, se dit à l'égard des tesmoins pour les contumacer & les obliger à venir faire leur deposition. Ces tesmoins ont fait deffaut sur l'assignation, pour le profit il est ordonné qu'ils seront gagez de 20. livres, de cent livres, c'est à dire, qu'ils payeront cette peine, s'ils ne comparoissent au premier jour.
 
On dit aussi en stile de Notaire en tous les contracts, qu'un tel promet & gage de fournir & payer tant.
 
GAGER, est aussi, Faire une saisie & arrest de meubles sans transport pour assurance d'une dette, en attendant qu'on obtienne condamnation pour les vendre. Il a esté dit que les meubles qui ont esté cy-devant gagez & executez, seront vendus.
 
GAGER, en termes de Coûtumes, signifie aussi, Prendre gage & assurance, comme on fait quand on prend des meubles par execution. Il signifie aussi, Payer, consigner, ou faire des offres reelles. Ainsi on dit, Gager l'amende. gager & offrir le rachat au Seigneur, pour empêcher sa saisie. Rachat gagé, est un rachat payé.
 
On dit en proverbe, J'y gagerois ma vie, ma teste à coupper, qui est la gageure d'un fou.
Drôles d'expressions Pendre la crémaillère Pendre la crémaillère

Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.

Alain Rey 16/02/2020