gaïac

 

définitions

gaïac ​​​ nom masculin

Botanique Arbre d'Amérique centrale et des Antilles, à fleurs bleues ornementales et à bois dur et résineux.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Après avoir lutté pendant neuf ans, contre une syphilis rebelle, dont onze traitements mercuriels n'avaient pu le débarrasser, il eut le bonheur de se guérir par l'usage du gaïac.Charles Anglada (1806-?)
Les premières cures dues à l'usage du bois de gaïac furent merveilleuses.Paul Lacroix (1806-1884)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GAYAC » subst. masc.

Bois qui vient des Indes, qui a une dureté & une pesanteur extraordinaire, dont on se sert pour eschauffer, rarefier, attenuer, attirer & provoquer les sueurs & urines. Les Medecins en font faire plusieurs distillations & decoctions pour divers remedes, & entr'autres pour les maladies veneriennes, ce qui l'a fait appeller par les Espagnols ligno sancto ; & pour toutes ses merveilleuses qualitez. Le meilleur est celuy qui a le tronc gros, de couleur tannée, tendant à noirceur, qui est recent, gommeux, pesant, & de bonne odeur, avec une saveur acre & un peu mordicante, & une escorce fort adherente au bois. Quelques Medecins disent que le gayac est une espece d'ebene, & luy est semblable, à la reserve que le gayac tire un peu sur le blanc. Il y en a de trois sortes. Le premier est un bois massif & fort dur, qui estant scié, se monstre noir au dedans, & au dehors blancheastre avec plusieurs veines tirant sur le tanné obscur. Le second est moins massif, son noir est plus petit, & son blanc plus grand. Le troisiéme est celuy qu'on appelle proprement lignum sanctum, qui est plus menu que les autres, & tire sur le blanc tant en dedans qu'en dehors. Ce dernier est le plus odorant & le plus penetrant ; & plus il est vieux, plus il devient noir. Cet arbre est haut comme un fresne, & de la grosseur d'un homme. Sa feuille est presque semblable à celle du plantain, courte & dure. Ses fleurs sont jaunes, & son fruit est gros comme une noix, & laxatif. Son écorce est jaunastre quand il est jeune, & noire quand il est vieux. On l'appelle en Latin gayacum, ou comme il a esté dit, lignum sanctum. Il est deffendu aux Boutonniers d'enfermer dans leurs boutons des bois de buis, ou de gayac, à cause de leur pesanteur.
Les mots de l’époque Chez-soi Chez-soi

J’ai envie de vous parler de Bertha Mason. Personnage marginal de Jane Eyre (1847), roman de Charlotte Brontë, elle est la première épouse cachée de Rochester.

Aurore Vincenti 06/05/2020