Email catcher

gaillardise

définitions

gaillardise ​​​ nom féminin

Gaieté un peu osée.
Propos gaillard, libre. ➙ gauloiserie, grivoiserie.

synonymes

gaillardise nom féminin

gauloiserie, grivoiserie, polissonnerie, gaudriole (familier)

paillardise

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les gaillardises des soûlards et des commères, l'expansion grotesque de la verve populacière et animale les mettent de belle humeur.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il répondit médiocrement aux pointes, calembours, mots à double entente, compliments et gaillardises que l'on se fit un devoir de lui décocher dès le potage.Gustave Flaubert (1821-1880)
J'ai ouï conter, mais je ne voudrois pas l'assurer, que par gaillardise elle se déguisa un jour de fête en paysanne, et s'alla promener toute seule dans les prairies.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Enfin, il est d'une gaillardise qui me ravit ; car, en vérité, j'aime ces bons gouverneurs ; la femme me dit encore mille petits secrets.Madame de Sévigné (1626-1696)
A l'ancienne galanterie française, faite surtout d'esprit et de légèreté, ont succédé les impatiences et les gaillardises d'un flirt impérieux.Charles Turgeon (1855-1934)
On s'assied, on mange, on boit, peu de causerie, et tout au plus quelques gaillardises de commis voyageur.Jules Janin (1804-1874)
Et il mettait, dans ce mot, toute la gaillardise bourgeoise d'une indécence, le sourire lippu d'un père de famille dont l'imagination, brusquement lâchée, se repaît de tableaux orgiaques.Émile Zola (1840-1902)
Elle fit bien d'autres gaillardises, et tout cela ou la plupart à la barbe de son père.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Vos respects forcés, aussi bien que vos simulacres de brutalité ou de gaillardise, cachent une même impuissance, l'impuissance du siècle qui finit.Léon de Tinseau (1842-1921)
De coutume c'était l'instant des gaillardises.Fernand Vandérem (1864-1939)
Il y tâchoit si peu, que quand il avoit dit des gaillardises, il se donnoit la discipline ; mais il y étoit né, et ne s'en pouvoit tenir.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il ne songeait pas à lâcher une de ces gaillardises, dont les garçons de la ferme s'égayaient avec les filles qui amenaient ainsi leurs vaches.Émile Zola (1840-1902)
La mère souriait ; les vieilles prenaient leur part de joie et lançaient aussi des gaillardises.Guy de Maupassant (1850-1893)
Mais vous pourriez me rendre de grands services, vous entremettre ; et puis non, rien que cette idée me rend quelque gaillardise et je sens que rien n'est fini.Marcel Proust (1871-1922)
Mais, au surplus, le conciliant félin nous a appris que le mysticisme se pouvait allier, très naturellement, à la plus vive gaillardise et à la sensualité la plus grecque.Jules Lemaître (1853-1914)
L'avocat dit encore quelque gaillardise, dont le président s'irritoit de plus en plus.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Et, devant le comptoir, où les tournées se succédaient au feu roulant des gaillardises, aux bordées de jurons, aux.Georges Eekhoud (1854-1927)
Les vois-tu sur un beau chemin vert, caracolant avec leurs chevaux, et contant à madame la comtesse cinquante gaillardises dont elle pâme, la chère dame ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Frumence... de ces bonnes veillées où l'on boit du vin cuit et où l'on conte des gaillardises aux filles en écossant des haricots ou en égrenant du maïs...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GAILLARDISE » s. f.

Joyeuseté, divertissement. Il n'a pas dit cela pour vous offencer, mais par simple gaillardise.