genièvre

définitions

genièvre ​​​ nom masculin

Genévrier. —  Fruit de cet arbre.
Eau-de-vie parfumée aux baies de genièvre (différente du gin).

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je suis ravi de la suppression de cette clause, car le genièvre jeune et le genièvre vieux hollandais sont ainsi sauvegardés.Europarl
Le malheureux met plus de temps à cuver l'âpre et rogue genièvre qu'à digérer une dérisoire bouchée de pain.Georges Eekhoud (1854-1927)
Par contre, un cruchon de vieux genièvre recueillit nos suffrages et nous le vidâmes avec approbation.Louis Dumure (1860-1933)
Seulement, dans le pillage, on découvrit une cinquantaine de bouteilles de genièvre, qui disparurent comme une goutte d'eau bue par du sable.Émile Zola (1840-1902)
Quiconque visite des distilleries – et j'ai récemment visité des distilleries de genièvre dans mon propre pays – voit tout de suite qu'il s'agit d'un métier.Europarl
Il mange peu d'herbe : il préfère les branches, les arbrisseaux, les chardons même, et surtout une sorte d'arbuste qui ressemble au genièvre.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Enfin, le genièvre te montre tout cela à travers son prisme jaune et brillant comme la topaze.Eugène Sue (1804-1857)
Il me conduisit chez un de ses compères, où je trouvai des harengs, du genièvre et des mauvaises galettes de seigle.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Et quand la police, à onze heures, ferma le cabaret, tout le monde pleurait des larmes de genièvre sur la déchéance de la navigation à voiles.Alphonse Allais (1854-1905)
Fatigué et à moitié endormi, le garçon se traîna vers l'armoire consacrée, et y prit une bouteille remplie de genièvre.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Le biscuit et la viande sèche furent arrosés de quelques gorgées d'eau mêlée de genièvre.Jules Verne (1828-1905)
La cruche de genièvre se remplit même et se vida si fréquemment, que je sentis le besoin de gagner mon lit.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
On se met en liesse avec de la bière forte et du bon genièvre, dans cinq villages.Paul Adam (1862-1920)
Les bergers l'avaient placé à l'abri du soleil, à l'entrée d'une grotte où les femmes brûlaient de la résine de cèdre et des branches de genièvre.George Sand (1804-1876)
Elle le lui avoit dit, le matin, et qu'il n'y avoit point de meilleure cassolette que la senteur du genièvre.Jean Héroard (1551-1628)
Le lit, après un bon verre de genièvre, avalé à son aise, lui paraissait bien préférable à l'ennui et à la fatigue de ces corvées du grand monde.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Ses amis continuaient à boire, et pleins de genièvre ou de wisky, à des heures tardives, se levaient lourdement sur leurs jambes tremblantes, et rentraient chez eux.Georges Ohnet (1848-1918)
Nous fûmes encore chez de bonnes gens, chez qui nous trouvâmes un bon feu ; on nous offrit à chacun un verre de genièvre.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Au dernier coup de cinq heures il reparut, et l'étude se parfuma, comme par enchantement, d'une odeur de genièvre et d'écorce de citron.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Loin que cette vue paraisse répugner à ceux qui les entourent, on leur donne un verre de genièvre pour les stimuler.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GENEVRE » s. m.

Fruit ou graine du genevrier. Il y des grains du genevre domestique gros comme des noix & avelines, qui sont plus doux que ceux du genevre sauvage. Il a la feuille pointuë en forme de rosmarin couronné. Son bois dure plus de cent ans sans se corrompre. Les Chymistes disent qu'un charbon de genevrier couvert des cendres du même bois gardera son feu un an entier. Il produit une gomme semblable au mastic, qui est blanche quand on la cueille, & qui devient rousse avec le temps. On l'appelle vernis & sandaraque. Mais il faut bien prendre garde que la sandaraque ou vernis des Arabes est bien differente de celle de Dioscoride. Car la sandaraque de Dioscoride est une espece d'orpiment & un poison. Le vernis sec est la graine de genevre. C'est de cette gomme & de l'huile de lin qu'on fait ce vernis qui donne du lustre aux peintures. On l'appelle autrement Gomme Arabique.