gentiment

 

définitions

gentiment ​​​ adverbe

D'une manière gentille. Accueillez-le gentiment. ➙ aimablement.
Sagement. S'amuser gentiment.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle est si absorbée par son poupon, et elle s'en occupe si gentiment et si bien, qu'il faut lui pardonner tout.George Sand (1804-1876)
Dire qu'il n'en trouverait pas un, pas un seul, qui mettrait gentiment une voiture à sa disposition, une demi-journée !Michel Corday (1869-1937)
On le campait tout droit sur la tête ; maintenant, il se pose gentiment de côté sur les cheveux roulés en grosses boucles irrégulières.Albert Robida (1848-1926)
Elle fit semblant de le croire, le remercia gentiment, le récompensa par un adorable sourire.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Plus gentiment, on nous conseillait de limiter les objectifs afin d'assurer leur réalisation et d'être certains que tous parleraient d'un succès.Europarl
Il a gentiment arquebusé trois cents bleus après leur avoir fait creuser leur fosse par eux-mêmes.Victor Hugo (1802-1885)
Quittons-la, cette route fatale, et arrivons aux faits, que je vous dois, puisque vous m'avez écrit à plusieurs reprises et si gentiment.Paul Bourget (1852-1935)
Si vous aviez épousé cette jeune fille, vous auriez été malheureux ; vous l'auriez traitée gentiment ; on peut toujours être bon envers les personnes desquelles on attend rien.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Et où vont-ils chercher toutes leurs imaginations, quand c'est si simple, quand c'est si bon de s'aimer gentiment... comme tout le monde...Octave Mirbeau (1848-1917)
Rien ; elle souriait, en penchant gentiment sa figure entourée d'un léger petit cadre de cheveux blonds où la lampe mettait de la dorure.Henri Barbusse (1873-1935)
Vous la commencez gentiment par le récit, circonstancié et agrémenté de descriptions, d'une amourette à la turque.Pierre Loti (1850-1923)
Il parlait doucement, gentiment, gardant entre ses doigts, par distraction, quatre ou cinq billets de banque qu'il venait de prendre au fond d'un tiroir...Guy Chantepleure (1870-1951)
Douce, bien élevée, elle tenait gentiment son « paquet de linges », au moment où, d'une jambe, redressée et agitée, elle battait la rémolade.Gustave Coquiot (1865-1926)
Et elle te punissait gentiment parce que tu n'avais pas été gai toi-même et que ta gaieté était sans grossièreté, nerveuse, hâtive, âpre et pas convaincue.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Avec ça, il y avait une suée de monde dans les rues ; mais le monde l'amusait, elle arriva très gentiment.Émile Zola (1840-1902)
Mais avant vous allez me faire le plaisir de vous embrasser gentiment, comme de bonnes camarades.Hugues Rebell (1867-1905)
Il ne revenait pas moins à elle très gentiment, se regardant comme son homme, puisque des promesses étaient échangées.Émile Zola (1840-1902)
J'aimerais mieux que vous me parliez gentiment pour me réclamer votre dû, et vous en remettre à ma justice.George Sand (1804-1876)
Elle me l'a demandé si gentiment ; et puis, elle est malade, c'est encore vrai, mais si on changeait quoi que ce soit à son existence actuelle, savez-vous le résultat ?Paul Bourget (1852-1935)
On en met au nombre des enfants célèbres qui n'ont pas débuté si gentiment dans leur spécialité.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GENTIMENT » adv.

D'une maniere gentille, adroite, agreable. Il estoit habillé fort gentiment. il s'est gentiment tiré de prison sans payer. il boit, il mange gentiment, pour dire, beaucoup.
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020