gesticulation

 

définitions

gesticulation ​​​ nom féminin

Action de gesticuler ; gestes excessifs. —  au figuré Des gesticulations politiques.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Marcel ne fut pas dupe de cette gesticulation significative ; mais il avait l'âme disposée à toutes les indulgences.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Sa jeunesse comprit les suprêmes assoupissements et combien tout est gesticulation.Maurice Barrès (1862-1923)
Le père parlait à la fille, avec un visage et une gesticulation qui trahissaient une fureur mal contenue.Paul Bourget (1852-1935)
Sa gesticulation n'était pas moins étrange que sa diction.George Sand (1804-1876)
Et même ceux que des défauts personnels trop opposés empêchent de le garder dans leur cœur en portent la trace inconsciente dans leur vocabulaire ou leur gesticulation.Marcel Proust (1871-1922)
Vous remplacez le consensus sur des solutions par une gesticulation commune sur les problèmes.Europarl
Il dut prêter à ces mots un sens particulièrement bouffon, car, par une gesticulation gamine, frappant sur son genou brusquement haussé, il parut détendre des nerfs convulsés de fou rire.Daniel Lesueur (1854-1921)
La fille emportée à califourchon sur les épaules, cette gesticulation éminemment symbolique du rapt, n'est point d'occurrence accidentelle ou isolée.Élie Reclus (1827-1904)
Elle nous a appris ensuite comment on pouvait totalement masquer un manque de compétence par les discours alarmistes et la gesticulation.Europarl
Les dragons rirent du baragouin et de toute sa gesticulation menaçante.Paul Adam (1862-1920)
La diplomatie, sans moyens financiers, n'est finalement qu'une gesticulation inutile.Europarl
Nous ne devrions pas gaspiller davantage de fonds publics sur cette gesticulation politique sans intérêt.Europarl
Comment sans cela pourrait-il consentir à se démener, afin d'embellir sa marchandise par sa propre gesticulation ?Fernand Kolney (1868-1930)
La gesticulation des jambes de la bête, qui fait ce qu'elle peut, est extrêmement désagréable, surtout lorsque l'on a soi-même une jambe aussi prise sous la selle.Alfred de Musset (1810-1857)
Quand il gèle à pierre fendre, les pas ne traînent guère, et la gesticulation s'accentue.Élie Reclus (1827-1904)
Une lugubre ironie a donné aux derniers sursauts de cette agonie l'allure d'une gesticulation de paillasse.Henri Barbusse (1873-1935)
Mais l'effroyable vacarme devenait tel, au milieu d'une gesticulation épileptique, que les agents eux-mêmes ne s'entendaient plus.Émile Zola (1840-1902)
Et c'était un brouhaha grandissant, de sourdes et violentes conversations, des exclamations, des rires, au milieu d'une gesticulation passionnée.Émile Zola (1840-1902)
En réalité, on le voit bien avec un peu de recul, il ne s'agissait alors que d'une gesticulation sans conséquence pour mieux faire accepter un système monétaire très peu démocratique.Europarl
Mais ses yeux étincelaient de passion derrière son binocle, et peu à peu sa voix criarde et déchirante s'élevait, tonnait, tandis qu'il redressait son corps dégingandé, dans une gesticulation violente.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GESTICULATION » s. f.

Action de gesticuler. La gesticulation ne sied pas bien à un Orateur serieux.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 1 : le "parler jeune" Parler comme jamais, épisode 1 : le "parler jeune"

Les Éditions Le Robert ont le plaisir de s’associer à Binge Audio pour la deuxième saison du podcast Parler comme jamais, un podcast créé par la linguiste, autrice et enseignante-chercheuse Laélia Véron et réalisé avec la collaboration scientifique de la sociolinguiste Maria Candea.

26/11/2020