Email catcher

goûtais

Formes

Exemples

Phrases avec le mot goûtais

Je dormais si bien de l'éternel sommeil sans rêve, je goûtais enfin un si bon repos, dans les délices du néant !Émile Zola (1840-1902)
L'effroi que je goûtais en eux, leur angoisse et leur inquiétude, c'était le souvenir des bouges.Jean Lorrain (1855-1906)
A peine remis des fatigues de mes voyages, je goûtais à longs traits les douceurs de ce repos tant désiré ; il m'eût coûté d'en rompre sitôt le charme.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Pendant ce temps, je goûtais à la campagne les douceurs d'un repos longtemps désiré.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Maintenant je suis seule, sans amie ; hier j'étais comme dans ma famille, je goûtais la tendre intimité d'une sœur que je chérirai toujours, oh !William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Je goûte à certains songes, à certaines exaltations, le même plaisir que je goûtais autrefois à ramer comme un fou sous le soleil.Guy de Maupassant (1850-1893)
Entouré de ces bons amis, je me sens aussi plus content ; non, à l'hôtel je ne goûtais pas des plaisirs aussi purs, aussi doux.Paul de Kock (1793-1871)
Mais je ne goûtais pas ses leçons et préférais jouer à la mourre tout seul, ce qui est difficile, mais possible.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Mais, pendant mon silence, un sommeil doux et puissant vint me saisir : mes sens étaient liés et suspendus ; je goûtais une paix et une joie profonde qui enivrait mon cœur.François de Fénelon (1651-1715)
Je goûtais à vivre une joie inexprimable.Anatole France (1844-1924)
C'est l'accord de cette joie profonde et pure avec la fraîche sérénité du ciel que je goûtais le soir où tout s'est accompli.Marcel Proust (1871-1922)
Nous continuâmes à jouer, et plus je goûtais de mon verre, plus je devenais hardi.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Cependant, j'y éprouvai une nuit un désagrément qui troubla fort le plaisir que je goûtais.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Tu me regardais avec des yeux si passionnés, et je goûtais si bien mon bonheur en le voyant reflété sur ton visage !George Sand (1804-1876)
Je ne goûtais point les usages d'un peuple chez qui les bijoux sont barricadés ; et je sortis promptement d'une contrée où je risquais ma liberté.Denis Diderot (1713-1784)
Je le goûtais moi-même alors, d'autant plus qu'il faisait un temps admirable.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Je goûtais sans effort la bonté des choses.Anatole France (1844-1924)
Je goûtais, d'ailleurs, dans ce mystère de mes pensées, une sorte de volupté navrante.George Sand (1804-1876)
Pour la première fois depuis que j'aimais, je goûtais une minute de sérénité ; je sentais une puissance infinie bénir mon cœur et mon tourment.René Boylesve (1867-1926)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Le dessous des mots « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ? « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ?

Quand on évoque l’écrivain britannique George Orwell, on pense automatiquement à 1984, son roman dystopique publié en 1949 et fréquemment salué comme...

Florent Moncomble 05/03/2024
sondage de la semaine