hébreu

 

définitions

hébreu ​​​ nom et adjectif masculin

nom Membre du peuple sémitique dont la Bible retrace l'histoire. ➙ juif.
nom masculin Langue sémitique parlée autrefois par les Hébreux, et aujourd'hui par les Israéliens. —  locution, au figuré C'est de l'hébreu, c'est inintelligible.
adjectif masculin Se dit du peuple, de la langue des Hébreux. L'alphabet hébreu. ➙ hébraïque.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'hébreu n'a point d'adjectif distributif ; il dit : nation nation, tribu tribu, pour dire chaque nation, chaque tribu.Volney (1757-1820)
Des ouvrages en latin, en grec, en hébreu, étaient ouverts pêle-mêle devant lui, à ses côtés et jusque sur le plancher, où le vent les feuilletait à son caprice.Éliphas Lévi (1810-1875)
Ce dernier laissa entrevoir à ses contemporains qu'il était grand kabbaliste, sachant l'hébreu primitif, traduisant le sohar et retrouvant la clef des choses cachées depuis le commencement du monde.Éliphas Lévi (1810-1875)
Il avoue qu'il ne lisait les auteurs grecs que dans la traduction, et l'on n'a nulle preuve qu'il entendît l'hébreu.Charles de Rémusat (1797-1875)
A-t-on tenu compte, au moment de l'élaboration du budget, des frais de traduction en hébreu de l'ensemble des formulaires, brochures et propositions de projets ?Europarl
On voulut ramener les anciens usages : l'on frappa des médailles en caractère samaritain, c'est-à-dire en hébreu ancien.Volney (1757-1820)
Du rameau kenânéen, l'idiome le plus complétement connu est l'hébreu, qui sert, du reste, comme de pivot à l'étude des 374 langues sémitiques, telle qu'elle est aujourd'hui constituée.François Lenormant (1837-1883)
Ainsi ramené à nos formes, l'alfabet hébreu se compose réellement de dix-huit consonnes et de treize voyelles, total trente et une lettres.Volney (1757-1820)
Le mot qui exprime cette troisième personne est ce qu'en hébreu on nomme racine ou mot radical, duquel dérivent tous les mots qui ensuite apparaissent dans la conjugaison.Volney (1757-1820)
J'ai pris au sérieux ce qu'on m'a appris, scolastique, règles du syllogisme, théologie, hébreu ; j'ai été un bon élève ; je ne saurais être damné pour cela.Ernest Renan (1823-1892)
C'est un livre écrit en hébreu, mais les caractères ont des figures expressives qui disent mille choses étranges.Arsène Houssaye (1815-1896)
Moi, zé viendrai tous les zours, et signorina saura italien, latin, mousique, dessin, mathématiques, grec, hébreu, et beaucoup d'autres encore.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il n'en revenait pas ; on aurait parlé hébreu, il aurait mieux compris ; il aurait reçu sur la tête une douche d'eau glacée qu'il ne serait pas resté plus saisi !...Alexis Bouvier (1836-1892)
Ces accusés, dont l'un est âgé de 16 ans, seraient d'origine très modeste : gardien de cimetière, cordonnier, circonciseur, professeur d'hébreu.Europarl
Il étudia les langues, le latin, le grec, l'hébreu, triple sanctuaire alors bien peu fréquenté.Victor Hugo (1802-1885)
Il y en a en vers, en prose, en latin, et jusqu'en grec et en hébreu.Octave Féré (1815-1875)
Or, ou mais (le mot hébreu ki a une multitude de sens, même le disjonctif), or, ou mais, le péché de devination est révolte, chimère, confiance aux idoles, etc.Volney (1757-1820)
Cependant, arrivé à l'adolescence, il se remplit de logique, de mathématiques, de latin, de grec, d'hébreu, et de toutes sortes d'autres bonnes choses.Saintine (1798-1865)
Comme nous n'avons pas l'équivalent de regno, l'hébreu et le latin avec leur substantif sont bien plus précis, ils m'ont rejeté du règne, ils m'ont rejeté de régner.Volney (1757-1820)
C'est dans un jargon cabalistique ayant avec l'hébreu un certain air de famille, qu'il est allé puiser ses matériaux.Paul Lacroix (1806-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « HEBREU » s. m.

Juif, & la Langue que parlent les Juifs. Le peuple Hebreu. le Texte Hebreu de la Bible. L'Hebreu n'a point de voyelles originairement. Les Massoretes les ont marquées par des points au dessous des consones. On dit proverbialement, quand on lit quelque chose qu'on n'entend point, Voilà de l'Hebreu pour moy. Les Imprimeurs appellent Hebreu, l'ouvrage auquel ils ne peuvent reüssir. En termes de Marine, on dit Parler aux Hebrieux. Voyez Bref. Quelques-uns tiennent que ce mot vient d'Heber, Patriarche, fils de Saala, un des descendans de Sem. Ils soûtiennent que c'est de luy que le peuple Hebreu a receu son nom, aussi-bien que la Langue Hebraïque. Ce Patriarche ne voulut point se joindre à ceux qui bâtirent la Tour de Babylone. C'est pourquoy il merita de conserver dans sa pureté la Langue des premiers hommes, c'est à dire, celle-là même qu'Adam avoit parlé. D'autres disent que ce mot vient du surnom d'Hebreu qu'on donna à Abraham, c'est à dire, de passager, d'étranger de delà l'Euphrate. Le mot peratis ou peraitis que les Grecs ont donné à Abraham, signifie la même chose, parce qu'il étoit venu en Syrie de delà l'Euphrate.
Le français des régions Tartiflette Tartiflette

Cette spécialité à base de pomme de terre et de reblochon, qui réchauffe les âmes en hiver, est une spécialité emblématique des Alpes françaises, et plus spécialement des Pays de Savoie, où est produit le reblochon (AOC).

03/12/2020