hourra

définitions

hourra ​​​ | ​​​ nom masculin et interjection

Cri d'enthousiasme, d'acclamation. Des hourras. —  interjection Hip, hip, hip, hourra !var. hurrah (anglicisme). ​​​ | ​​​ .

synonymes

hourra

interjection

bravo, youpi

nom masculin

acclamation, ovation, vivat

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au bout d'une heure, le grab vint côte à côte de nous, et nous jetâmes ensemble un hourra qui s'éleva au-dessus du bruit de la mer.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Un hourra général, en signe d'allégresse, fit retentir tous les échos de la montagne.Paul de La Gironière (1797-1862)
Une grêle fanfare résonna, les deux battants rouges se renversèrent avec fracas, et le taureau se précipita dans l'arène au milieu d'un hourra immense.Théophile Gautier (1811-1872)
Un long hourra répondit à ce cri et tous les cœurs furent soulagés.Ernest d'Hervilly (1839-1911)
Ce cri poussé en commun produisit une clameur horrible qui passa sur la ville comme un hourra de troupes à l'assaut ; puis, le plus profond silence régna.Honoré de Balzac (1799-1850)
Puis il descendit au moment où tous les habitués de la pension étaient à table, et reçut gaiement le hourra de sottises que sa tenue élégante excita.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce fut alors un hourra général, et des éclats de rire retentirent dans la chambre.Eugène Sue (1804-1857)
La peur en plein air, lorsqu'on a sa bonne épée nue au flanc, lorsqu'on crie hourra au coursier qu'on aiguillonne de l'éperon, et qui à chaque hourra bondit et vole.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
L'éclair, la détonation, la ligne de feu, un hourra effrayant, l'élan de la foule en avant, tout cela fut simultané.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
L'équipage de la corvêteu y répondit par un aute hourra !Édouard Corbière (1793-1875)
Il y eut un hourra d'indignation parmi les élégants, qui arrivaient en foule.Olga de Pitray (1835-1909)
La lecture, qui avait déjà, au précédent paragraphe, été interrompue par de nombreux applaudissements, le fut cette fois par un hourra unanime.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Tous les spectateurs lui rendirent son salut, accompagnant cette politesse d'un grand hourra qui arriva jusqu'à eux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais criez-moi ferme un hourra pour faire crouaire à la corvêteu qu'ses embarcations nous ont happés.Édouard Corbière (1793-1875)
Cette chute excita un tel hourra, des applaudissements si bruyants et des rires si sonores, que je crus que le plafond allait nous tomber sur la tête.Prosper Mérimée (1803-1870)
Lorsque j'entrai, ce fut un hourra général : les femmes se retranchaient dans les coins, les hommes vinrent à moi ; on eut de la peine à me trouver un vis-à-vis.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
On cria plusieurs fois hourra, comme si ces clameurs joyeuses eussent été poussées par les prisonniers victorieux, et, pour compléter l'illusion, trois grand feux furent allumés.Joseph Marmette (1844-1895)
Là, ils firent une pause et nous regardèrent un moment ; puis, poussant un affreux hourra, ils nous décochèrent une nuée de flèches.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Il plaça mal ses postes, et à quatre heures il fut assailli par un hourra qui mit du désordre dans quelques bataillons.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Au même instant un hourra terrible retentit et trente lames étincelèrent au-dessus de leurs têtes.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Afficher toutRéduire