idio-

 

définitions

idio- élément

Élément qui signifie « particulier, propre ».
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On a instauré une distinction entre mines intelligentes et mines idiotes, les premières étant encore tolérées.Europarl
Cette dernière maladie est quelquefois simple ou idiopathique ; elle rentre alors dans la classe des inflammations ordinaires et locales, et elle se traite de même.René Desgenettes (1762-1837)
Mon habitude des patois latins, parlés uniquement par moi jusqu'à l'âge de douze ans dans les montagnes de mon pays, me rendait ce bel idiome intelligible.Frédéric Mistral (1830-1914)
Le songeur avait eu beaucoup d'affaires avec les idiots et il savait comment on les dompte.Léon Bloy (1846-1917)
Permettez-moi de dire que ce type de raisonnement est à la fois préhistorique et idiot.Europarl
On sentait l'honneur du pays dès l'enfance, pour peu qu'on ne fût pas né idiot.George Sand (1804-1876)
Du reste, ces hommes étaient sobres de paroles, et n'employaient entre eux que ce bizarre idiome dont je ne pouvais pas même soupçonner l'origine.Jules Verne (1828-1905)
Je voudrais seulement ajouter un mot, ne pouvant pas entamer de discussion, puisque c'est le principe idiot de tels après-midi.Europarl
Je partage votre approche, car il serait idiot de notre part de ne pas prendre en compte les développements dans la région.Europarl
Dans les régions montueuses qui s'étendent à l'ouest jusqu'à la mer, toutes les populations sont « bilingues », c'est-à-dire qu'elles parlent à la fois les deux idiomes.Élisée Reclus (1830-1905)
Cela ne résultait ni de l'éducation, ni du milieu ni d'aucune lésion mentale, ainsi que d'oraculaires idiots entreprirent de l'expliquer.Léon Bloy (1846-1917)
Mais, en approchant du sommet, leur marche peu à peu se ralentit, des conversations avaient lieu à voix basse, dans leur idiome incompréhensible pour moi.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les comprachîcos n'avaient point, comme les gypsies, un idiome à eux ; leur jargon était une promiscuité d'idiomes ; toutes les langues mêlées étaient leur langue ; ils parlaient un tohu-bohu.Victor Hugo (1802-1885)
Encore la langue maorie, ou plutôt un idiome dur, issu de la même origine ; quelques mots cependant étaient les mêmes, et les indigènes me comprenaient encore.Pierre Loti (1850-1923)
Elle devenait idiote, elle ne songeait seulement pas à se jeter du sixième sur le pavé de la cour, pour en finir.Émile Zola (1840-1902)
Il passait pour être un peu fou ; désormais, on le regarda comme un parfait idiot.Paul Féval (1816-1887)
Et je suis à peu près sûr qu'il y aura une idiote, ou un idiot, peut-être deux, ou trois.Jules Lemaître (1853-1914)
Devenu veuf au bout de quelques années, il avait continué à y vivre avec un fils unique, alors infirme et presque idiot.Émile Souvestre (1806-1854)
C'est la chose vraiment la plus idiote maintenant, parce que cela veut dire qu'on n'arrivera pas, politiquement, à aller plus loin.Europarl
Il vint dans la maison faire sa cour, et faire la roue devant cette belle fille idiote, qui semblait lui plaire d'ailleurs.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020