improprement

définitions

improprement ​​​ adverbe

D'une manière impropre. Mot improprement employé.

synonymes

improprement adverbe

abusivement, incorrectement

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette proposition entre dans la volonté de consolidation du droit communautaire, à mon avis improprement appelée codification.Europarl
L'œil saisissait le vaste contour de ces immenses dépressions improprement appelées « mers, » mais il ne pouvait en reconnaître la nature.Jules Verne (1828-1905)
En réalité, ces deux termes sont synonymes, quoiqu'ils ne puissent que très improprement être employés l'un pour l'autre.Eugène Muller (1826-1913)
Ainsi seraient expliqués les deux royaumes de la vie, improprement nommés règnes de la nature.George Sand (1804-1876)
Selon elle, nous devons éviter de donner l'impression aux citoyens que l'argent est improprement dépensé pour le fonds de pension.Europarl
Le peuple dit aussi, mais improprement, cet homme tombe en botte, pour désigner le dépérissement rapide de sa santé, ou de sa fortune.Thomas Maguire (1776-1854)
Cette proposition entre dans la volonté de consolidation du droit communautaire, à mon avis improprement appelé codification.Europarl
Ces « hommes-barques » ne méritaient-ils pas ce nom de scaphandres plus justement que les travailleurs sous-marins, auxquels il est ordinairement et improprement appliqué ?Jules Verne (1828-1905)
C'est donc improprement que ces différens sujets figurent dans nos systèmes actuels de physique : l'application d'une telle remarque est malheureusement trop fréquente dans l'ensemble de nos études.Auguste Comte (1798-1857)
On sait quelle rare perfection atteint le sens, dit improprement, du toucher, ou plutôt le sens musculaire chez les aveugles nés.Joseph Delboeuf (1831-1896)
Il y a donc plusieurs moyens de produire la foi, et la foi est proprement ou improprement dite, suivant qu'on l'applique aux choses occultes on aux choses apparentes.Charles de Rémusat (1797-1875)
Les particules plus ou moins simples conçues par l'analyse ne sont que des éléments improprement dits, des éléments provisoires.Charles de Rémusat (1797-1875)
Hors de sa loi physique, ce qu'on appelle improprement l'amour, messieurs et mesdames, n'est pas, il ne saurait être, et le monde moderne se brise sur cette illusion désespérée.Émile Bergerat (1845-1923)
Au reste, quand je parle de leurs acteurs, c'est improprement ; ce sont des femmes qui font les rôles d'hommes.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Le plus ou le moins de cette participation formelle du peuple à son gouvernement est ce qu'on nomme très-improprement liberté.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On emploie souvent, mais improprement, le mot recommander au lieu de commander, pour signifier la charge que l'on donne de faire quelque chose.Thomas Maguire (1776-1854)
De là dans les chambres le centre et les extrémités, de là les libéraux et les conservateurs, les progressistes et ce qu'on a nommé improprement les bornes.Frédéric Bastiat (1801-1850)
L'œil saisissait le vaste contour de ces immenses dépressions improprement appelées « mers », mais il ne pouvait en reconnaître la nature.Jules Verne (1828-1905)
Nous ne nous sommes pas limités à ce qu'on appelle, improprement d'ailleurs, les trois reliquats.Europarl
Force lui fut cependant d'attendre le départ de la lourde voiture, si improprement nommée diligence, où sa place était retenue pour le lendemain.Hector Berlioz (1803-1869)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « IMPROPREMENT » adv.

D'une maniere qui n'est pas propre, convenable. La toute puissance ne se dit proprement que de Dieu : quand on l'attribuë aux hommes, c'est parler improprement.
Drôles d'expressions L'herbe est toujours plus verte ailleurs L'herbe est toujours plus verte ailleurs

On croit toujours que les autres sont mieux lotis, qu’on trouvera mieux ailleurs.

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 28/06/2021