imprudence

définitions

imprudence ​​​ nom féminin

Manque de prudence. Son imprudence l'expose à de sérieux ennuis. —  Droit Homicide par imprudence : homicide involontaire mais qui engage la responsabilité.
Caractère de ce qui est imprudent. L'imprudence d'une démarche.
Action imprudente. Ne faites pas d'imprudences.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il est bien fâcheux d'avoir à rougir dans un temps de ce que l'on aura fait ou dit par imprudence dans un autre.....Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Il mourait de peur, et taxait d'imprudence mon mari, qui s'amusa beaucoup de sa frayeur.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
En effet, c'est la seule façon de comprendre ce chef-d'œuvre d'imprudence et de bêtise de la part de quelqu'un qui est spirituel et aguerri.Dorothée de Dino (1793-1862)
J'avoue avec toute ma franchise que j'étais si loin de mériter ces soupçons, que mon imprudence n'avait pas même pu songer qu'on pût se méprendre au point de les concevoir.Ida Saint-Elme (1776-1845)
A cet égard elle ne pouvait le justifier ; mais s'il lui avait fait du mal par cette imprudence, combien ne s'en était-il pas fait davantage à lui-même !Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Mais il paraît avoir laissé quelquefois agir son imagination au défaut de sa mémoire, et il y aurait de l'imprudence à le croire toujours sans examen.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
A cette idée, elle était bien près de pleurer, et, pour la première fois encore, elle accusa d'imprudence son père, qui lui avait choisi un mari sans la consulter.Émile Gaboriau (1832-1873)
Triste spectacle que de voir tant d'incapacité et d'imprudence, en lutte avec tant de vigilance et de génie !Adolphe Thiers (1797-1877)
L'heure n'a pas sonné où il sera permis sans imprudence, sans risquer d'affaiblir l'union nécessaire, de remuer les problèmes que demain aura pour tâche de résoudre.Charles Péguy (1873-1914)
Tant que je siégerai avec eux, ils ne les accompliront pas ; mais, si vous me voyez m'en aller, vous pourrez être sûr que j'ai reconnu l'impossibilité d'arrêter leur folle imprudence.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Maurice, point d'imprudence.... vous êtes observé.... il ne faut pas qu'on vous soupçonne d'entretenir des relations mystérieuses avec les gens du bord....Joseph Méry (1797-1866)
Je ne crois pas qu'il y ait la plus petite imprudence à craindre de ce côté !Dorothée de Dino (1793-1862)
Le jeune homme était pressé d'arriver ; il avait payé quatre fois la valeur du passage ; on avait pris cette grande barque, quoique ce fût une imprudence.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Laurent, heureux de sa témérité, ne voulut pas en risquer le prix par une imprudence inutile ; il continua sa navigation.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Par quelle imprudence nous avertissoient-ils de mépriser une ordonnance à laquelle il falloit cependant nous soumettre ?Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Cela ne me satisfit pas : on pouvait attribuer cet acte à une maladresse, à une imprudence.Eugène Sue (1804-1857)
Inconséquentes autant que jolies, portées aux coups de tête et aux fantaisies d'enfant gâté, elles ne reculent devant aucune imprudence.Charles Turgeon (1855-1934)
A la vérité, je vous ai depuis livré tous mes secrets, mais vous savez quels intérêts nous unissent, et si de nous deux, c'est moi qu'on doit taxer d'imprudence.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
La conversation languissait, tous deux n'osant reprendre la discussion où ils l'avaient laissée, perdre par une imprudence le terrain gagné.Fernand Vandérem (1864-1939)
Songez que dans la carrière que vous courez l'esprit ne suffit pas, qu'une seule imprudence y devient un mal sans remède.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « IMPRUDENCE » s. f.

Manque de precaution, de deliberation, de prevoir les consequences de quelque chose. C'est une grande imprudence d'attaquer plus fort que soy. c'est une imprudence de produire un tiltre qui destruit sa pretention. on accuse d'imprudence celuy qui met une arme entre les mains d'un furieux.
 
IMPRUDENCE, signifie aussi, Inadvertance ; & est opposée à malice. La faute de ce valet est excusable, il a plus d'imprudence que de malice.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 6 : la langue française, modèle d'intégration ?

Qu’est-ce qui lie la langue française à la citoyenneté ? 

Laélia Véron 02/06/2021