intraitable

définitions

intraitable ​​​ adjectif

Qu'on ne peut pas faire changer d'avis, qui refuse de céder. ➙ inflexible, intransigeant. Elle est intraitable sur ce chapitre.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Intraitable s'il soupçonne son débiteur gêné, il s'humanise dès qu'il le trouve en mesure, rengaine son mémoire et fait des façons...Émile Gaboriau (1832-1873)
La victoire si complète qu'il venait de remporter, loin de le rendre fier et intraitable, n'avait fait qu'augmenter sa modestie et sa douceur, même à l'égard des ennemis.Charles Rollin (1661-1741)
Elle lui avait toujours reproché sa légèreté, et lui l'avait plaisantée sans cesse sur la gravité intraitable qu'elle apportait à juger toutes choses.René Boylesve (1867-1926)
Elle avait eu double négociation à conduire, avec ce gendre qui se montrait intraitable, avec son fils, dont les instructions changeaient d'une lettre à l'autre.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Mais le colonel demeure intraitable dans le roman comme dans la nouvelle, et dans la nouvelle comme dans la chanson.Charles le Goffic (1863-1932)
En ce qui concernait ce détail, le troubadour était intraitable : il dérogeait il tout, à son humeur, à son caractère, à ses habitudes.Louis Reybaud (1799-1879)
En littérature aussi c'est un gentilhomme, certes, mais trop récemment anobli, et il est plus intraitable qu'un autre sur la noblesse.Émile Faguet (1847-1916)
La lutte s'engage corps à corps, et le jeune aspirant finit par terrasser son intraitable adversaire sur l'arrière de sa chaloupe.Édouard Corbière (1793-1875)
Les cœurs flottaient entre la colère et la crainte, entre l'espoir d'une réconciliation au moins passagère et le désir d'en venir une bonne fois aux mains avec l'adversaire intraitable.Rodolphe Reuss (1841-1924)
Homme méchant et intraitable, lui dit-elle, que t'ai-je fait pour que ta aies tenté de m'arracher la vie ?François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Murhauzen me saisit par la main, et, me voyant si intraitable, descendit aux supplications pour m'engager à tout le moins au silence.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Elle diffère de toutes les autres en ce qu'elle est entièrement dépourvue de défenses, qu'elle a le caractère intraitable.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Inappréciable service que rendit à son fils, bien malgré lui, le jaloux et le plus intraitable des tyrans domestiques, auquel l'éloquence même et le génie de sa victime déplaisaient !Alphonse Aulard (1849-1928)
Sur un point seulement il était intraitable : il ne voulait pas être protégé et dérangeait par ses maladresses volontaires les plans arrangés pour le servir.Joseph Bertrand (1822-1900)
Pour ce caractère intraitable, le lendemain de la victoire était rarement heureux ; plus l'attaque avait été rude, plus la résistance avait duré, plus sa vanité souffrait.Eugène Sue (1804-1857)
Cet homme, qui était, dans le commerce de la vie d'une grande bonté, devenait intraitable jusqu'à la folie pour ceux qui ne pensaient pas comme lui.Ernest Renan (1823-1892)
L'avoué, intraitable sur l'article dot, était bien loin de se douter qu'il travaillait bien moins pour son fils que pour l'ambassadeur matrimonial.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je suis un vieil endurci dans le mal, j'ai gardé ma foi, je crois même être plus intraitable encore ; mais je me contente de m'enfermer et de travailler.Émile Zola (1840-1902)
L'autorité ecclésiastique n'eût pas été sans doute plus aveugle ou plus intraitable dans une paroisse que dans l'autre.François Guizot (1787-1874)
Rien de plus intraitable, de moins raisonnable qu'un orgueil qui peut dire : nous, et qui semble n'être exigeant que pour le compte d'autrui.Alexandre Vinet (1797-1847)
Afficher toutRéduire