jais

 

définitions

jais ​​​ nom masculin

Variété de lignite dure, d'un noir luisant, qu'on peut tailler, polir. —  Noir de jais, ou elliptiquement de jais : d'un noir profond. Des yeux de jais. syn. (vieux) jayet.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sur la piqûre peu à peu parut et grandit un point noir qui devint bientôt une perle de jais.Gustave Aimard (1818-1883)
D'ailleurs, elles ne lui suffisaient point ; il les trouvait trop simples et voulait des dentelles, du jais, des fleurs, du brillant, du clinquant, ce qu'il voyait aux autres femmes.Hector Malot (1830-1907)
On eût dit des rondes-bosses de jais dont les paillettes s'allumaient sous le rayonnement des disques.Jules Verne (1828-1905)
Le mousquetaire trouva un superbe cheval andalou, noir comme du jais, aux narines de feu, aux jambes fines et élégantes, qui prenait six ans.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un faux tour de cheveux noirs comme du jais, surmonté d'un bonnet à rubans ponceau, encadrait soigneusement son front.Charles de Bernard (1804-1850)
Foules d'un pied léger et d'un regard serein – les stupides mortels qui t'ont jugée amère, – statue aux yeux de jais, grand ange au front d'airain.Charles Baudelaire (1821-1867)
Il ressemblait à la cantharide, excepté par sa couleur, qui était noire comme le jais.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Les boucles de ses cheveux, noirs comme du jais, qu'elle portait très-longs, flottaient avec grâce autour de sa tête expressive, un peu renversée en arrière.Eugène Sue (1804-1857)
Les cavaliers étaient vêtus de noir, avec des manches de satin de couleur, brodées de soie et de jais.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
A leur tête était le corbeau luisant comme le jais qui battait la mesure sur l'épaule du chanteur bohémien.Théophile Gautier (1811-1872)
Les cavaliers étaient vêtus de noir brodé d'or et d'argent, de soie ou de jais.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Une femme au visage calme et doux : front de madone qui baignait les ondes magnifiques d'une chevelure plus noir que le jais.Paul Féval (1816-1887)
Une femme rousse, au visage altier, joue avec une bague d'émeraudes qu'elle regarde fixement de ses yeux noirs ; elle est vêtue d'une robe de satin marron brodée de jais.Albert Delpit (1849-1893)
Elle se retourna, tordit d'une main, pour la réunir en torsade, sa longue chevelure de jais qui lui battait les hanches ; releva de l'autre main son corsage dégrafé.Georges Eekhoud (1854-1927)
Ses yeux étaient noirs et brillaient d'un éclat de jais, comme ceux de sa mère, entre de très longs cils charmants.Pierre Loti (1850-1923)
Ses cheveux, noirs comme le jais, étaient soigneusement relevés sur le sommet d'une tête aussi ronde qu'un ballon.Jules Verne (1828-1905)
Sous des paupières chaudes et comme brûlées par une prunelle de jais, sous des cils recourbés, on devinait un regard languissant où scintillaient à propos les ardeurs du désert.Honoré de Balzac (1799-1850)
Une femme avait un poignard d'or planté dans son chignon, tandis qu'une broderie de perles de jais l'habillait d'une cotte de mailles.Émile Zola (1840-1902)
Elle était en grand deuil, coiffée avec une couronne d'épis de jais noir, ce qui, loin de lui nuire, rendait sa blancheur éclatante.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Il avait des yeux noirs et fiers, des cheveux de jais, le type romain, le teint brun.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JAIS, ou Jayet » s. m.

Mineral ou pierre fossile fort noire qui se fait d'un suc lapidifique & bitumineux dans la terre, comme le charbon ; mais celuy-cy s'écaille, & reçoit un beau poli. Il se travaille comme l'ambre, dont il a la plus-part des qualitez. Il y en a beaucoup en Dauphiné. Rabelais descrit la Pragmatique Sanction avec ses Patenostres de jayet, car on en fait principalement des Patenostres & des boutons de deuil. Pour bien loüer des chevaux noirs, on dit qu'ils sont noirs comme jais.
 
JAIS, est aussi un verre qui imite le jais mineral, qui se fait dans les verreries. On le tire en de longs filets creux qu'on couppe, ou qu'on forme comme on veut. On s'en sert dans des broderies, & dans les garnitures de deuil. On fait celuy-cy de telle couleur qu'on veut, mais le plus ordinaire est le blanc & le noir.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020