Email catcher

jugeât

Formes

Exemples

Phrases avec le mot jugeât

Mais, ce qu'elle voulait à tout prix, c'était que son cousin ne jugeât pas tout haut celui qu'elle aimait.Paul Bourget (1852-1935)
Elle voyait le désir qu'il avait d'être admiré, elle voyait le plaisir qu'il avait à plaire, à ce qu'elle le jugeât beau, intelligent, éloquent, étonnant.Romain Rolland (1866-1944)
Non pas que son fils la jugeât horrible, la flétrît de son dédain.Hector Bernier (1886-1947)
Je voudrais que l'univers entier nous écoutât et nous jugeât.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le second l'est cependant, par lequel – il ne pouvait pas ne pas le savoir –, c'est lui-même qui se jugeait (et permettait par là qu'on le jugeât).Lignes, 2014, Michel Surya (Cairn.info)
Elle aurait craint qu'il ne la jugeât coquette et ne méconnût son cœur, de même qu'elle avouait aux autres l'avoir aimé moralement.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Falloit-il espérer que le prince, élevé comme un sage au-dessus de ses passions, jugeât que c'étoit pour son avantage qu'on s'opposeroit à ses volontés ?Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Peu lui importait qu'on le jugeât extravagant ou ridicule.Léon Bloy (1846-1917)
Il fallait qu'elle le vît, qu'elle le fît causer, qu'elle le jugeât.Guy de Maupassant (1850-1893)
Cet homme là-dessus devint plus arrogant qu'avant, et dit qu'il ne ferait ni l'un ni l'autre jusqu'à ce qu'il le jugeât bon.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Marcel Schwob (1867-1905)
La coutume était qu'il jugeât les évêques, comme président d'un synode.Aristide Briand (1862-1932)
Il lui était désagréable que cette singulière petite fille le jugeât une nullité ; d'autant qu'elle avait parlé ni rude ni agressive, seulement un peu dédaigneuse.Henri Ardel (1863-1938)
Le combat dura trois jours, sans que l'ennemi jugeât à propos d'en venir à l'abordage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais, si absurde qu'il jugeât la chose, il ne put la chasser de son esprit.Maurice Level (1875-1926)
Il n'est pas un homme sensé qui ne jugeât qu'ils étaient trop nombreux.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Cela suffisait pour que l'on jugeât qu'il devait être au fond de mauvaise foi, ne pensant réellement pas un mot de ce qu'il écrivait.Théodore Duret (1838-1927)
Surtout, je ne voulais pas qu'il me jugeât coupable.Hugues Rebell (1867-1905)
Pourquoi ne recevrait-on pas ce petit tableau, bien qu'il le jugeât exécrable ?Émile Zola (1840-1902)
Qu'avait-il donc pour qu'on parlât de lui en ces termes, pour qu'on le jugeât ainsi ?Hector Malot (1830-1907)
Chabroud devait faire le rapport à l'assemblée, pour qu'elle jugeât s'il y avait lieu ou non à accusation.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Drôles d'expressions Faire un carton Faire un carton

D’un film numéro un au box-office ou d’un candidat qui bat ses concurrents haut la main, on dit familièrement qu’ils ont fait un carton : ils ont...

Alain Rey 17/06/2024
sondage de la semaine