jument

 

définitions

jument ​​​ nom féminin

Femelle du cheval. Jeune jument. ➙ pouliche.
 

synonymes

jument nom féminin

pouliche, cavale (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je m'en fus de suite donner la civade à la jument, et je revins souper.Eugène Le Roy (1836-1907)
Jeanne, à ce qu'on peut croire, faisait le voyage en croupe avec son frère sur la petite jument, la bâtière du gagnage.Anatole France (1844-1924)
Il mena lui-même sa belle jument à l'écurie, lui fit une litière excellente, la pansa, la bouchonna, lui donna de l'avoine, de la paille.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il n'y aura pas de grands regrets à notre séparation, comme disait la vieille jument au chariot brisé.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Je me promenais sur ma jument, le long de la route, quand j'entendis derrière moi des pas de chevaux.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Non, je ne les dirais pas même à l'oreille de ma vieille jument brune que voici, de peur de la voir à la barre des témoins, déposant contre moi.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il piqua sa jument, fou de vouloir aimer tout l'avenir de vérité dans la forme de sa jeune femme.Paul Adam (1862-1920)
Les rumeurs mettent peu de temps à se répandre, mais les foulées de la bonne jument sont plus rapides encore.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Vient alors l'épisode de la jument qui fait des écus, et le dénouement ordinaire, que nous étudierons à part.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Un rocher aurait pitié de moi : que le diable emporte la jument aux longues jambes !Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Ils en étaient là de leur entretien, quand ils furent rejoints par un cavalier monté sur une belle jument gris pommelé.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Le père a cherché à se rendre utile ; il donne l'orge à ma jument blanche et l'attache au piquet, lorsque je viens visiter mon orangerie.Joseph Vilbort (1829-1911)
Vous avez toujours été un honnête homme, mon oncle... quoique vous m'ayez volé ma jument ; mais c'était une de vos facéties : vous l'auriez ramenée !George Sand (1804-1876)
Son mari et tous ceux qui la virent crurent qu'elle étoit réellement changée en jument.Paul Lacroix (1806-1884)
Ils en étaient là de leur entretien, quand ils furent rejoints par un homme qui suivait le même chemin qu'eux, monté sur une belle jument gris pommelé.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
J'ôtai la selle et la bride à la jument ; la petite bergère lui ouvrit la barrière et la lança dans le verger.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Si vous voulez vous rassasier, lui dis-je, vous n'avez qu'à vous approcher ; la jument vous donne le poulain : le prix en est écrit sur son sabot de derrière.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Quand on lui eut mis un licol, on l'enferma près d'une autre jument qui lui donna son lait ; mais il n'avait plus la force de téter.Astolphe de Custine (1790-1857)
Dans ce vieux conte, les objets prétendus merveilleux sont une trompette qui ressuscite et une jument qui fait de l'or.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Il croyait prendre le client, avec cette jument qui esteppait plus haut que sa tête.Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « JUMENT » s. f.

La femelle d'un cheval, qu'on nomme aussi cavale. Moliere descrit le Chasseur des Fascheux monté sur sa jument pouliniere. Les Tartares vivent la plus-part de lait de jument. La grande jument de Gargantua est descrite dans Rabelais. Les Nogais peuples de Tartarie font des fromages du lait de jument. Ce mot vient du Latin jumentum, du verbe juvare, aider, soûlager. Ces animaux servent beaucoup aux hommes pour labourer, pour porter des charges. D'autres aiment mieux tirer ce mot de jugum ou de jungo ; parce qu'on accouple ces sortes d'animaux pour tirer la charruë ou autres especes de chariots.
 
On dit proverbialement, que coup de pied de jument ne fist jamais mal à cheval, pour dire, que les hommes prennent tous les coups & toutes les offenses des femmes pour des galanteries, des faveurs.
 
JUMENT, est le nom qu'on a donné à une machine pour faire la monnoye au Moulin, parce qu'on la faisoit mouvoir avec une jument. Voyez Moulin.
Vidéos La redingote La redingote

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020