Email catcher

laudanum

Définition

Définition de laudanum ​​​ nom masculin

Teinture alcoolique d'opium, soporifique et calmante.

Exemples

Phrases avec le mot laudanum

Le romancier était affreusement sensible au mal de mer, avant d'apprendre à maîtriser ce problème grâce au laudanum.Études anglaises, 2012 (Cairn.info)
Un de ces coups, s'il arrive à destination, vaudra une dose de laudanum.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Hettéma se précipite, arrive à temps pour lui arracher de force le flacon de laudanum.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il essaye d'échapper à cette réalité pénible dans l'alcool et le laudanum.Le divan familial, 2016, Jean-Louis Sourgen (Cairn.info)
L'expérience montre que deux gouttes de laudanum servent mieux à apaiser la faim imaginaire que l'ingestion des aliments.Journal Français de Psychiatrie, 2009, Charles Lasègue (Cairn.info)
Le laudanum même est trop irritant pour qu'il puisse se reposer.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2009, ALLAN H. PASCO (Cairn.info)
Elle a dans sa petite pharmacie un flacon de laudanum.Albert Savine (1859-1927)
Et, ma foi, je me suis mis à son régime, et maintenant si nous prenons, par hasard, une absinthe, nous la prenons au laudanum.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il le trouva à demi asphyxié par le laudanum contenu dans le vin.Stendhal (1783-1842)
Elle porte toujours du laudanum avec elle ; elle en a une bouteille dans sa chambre....William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Ibi habundat mel, favum, manna, laudanum, muscus et omnis laudabilis fructus terre, et nullum animal venenosum nec herba.Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 2014, Oleg Voskoboynikov (Cairn.info)
Aucun mot ne peut le sortir du retour douloureux vers cet omphalos abyssal de l'absence, seul reste le recours au laudanum.Lettres de la SPF, 2007, Fernando Geberovich (Cairn.info)
Sa quête de laudanum et d'autres succédanés sera souvent citée, tout au long de sa vie, dans ses demandes d'aide auprès de ses amies, de ses amours.Le Coq-héron, 2011, Berta Roth (Cairn.info)
L'absorption régulière de laudanum, d'opiacés, de chloral, pour calmer ses douleurs chroniques, puis le cardiazol utilisé sur lui dans les premiers asiles suffiraient à ruiner n'importe quel esprit.Les temps modernes, 2016, Michel Arbatz (Cairn.info)
Il en est du fouet et des mauvais traitements comme du laudanum ; il faut doubler la dose quand la sensibilité diminue.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
À la même époque, il a dû prendre aussi de fortes doses de laudanum pour apaiser les douleurs provoquées par la syphilis.Cahiers de psychologie jungienne, 2018, Christiane Fonseca (Cairn.info)
Il demande l'oubli aux fumées de l'ivresse ; le laudanum, le haschisch, il les essaie.Charles Baudelaire (1821-1867)
Contra fetorem narium cum caputpurgio conferunt amomum, mirra, ciprus, spica, calamus, aromaticus gariofilus, aloe, rosa, galla, canphora, laudanum, cassia lignea, mentasticum, xilobalsamum.Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, 2017, Laurence Moulinier-Brogi (Cairn.info)
Le gardénal, les dérivés du brome dans les états d'excitation, le laudanum dans la mélancolie, la caféine étaient utilisés.Revue française de psychanalyse, 2002, Serge Gauthier (Cairn.info)
Elle contenait des médicaments d'une pharmacopée fantastique : poudre de vipère, yeux d'écrevisse préparés, laudanum, salsepareille et autre raclure de corne de cerf.Ouest-France, Loïc TISSOT, 03/12/2015
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de LAUDANUM subst. masc.

Terme de Pharmacie, qui se dit de plusieurs préparations ou compositions qui ont l'oppium pour leur base. On le mesle avec du sel de tartre, du sucre, de l'esprit de vin, des teintures, d'aromats, poudres cordiales, magisteres, sels volatiles, & autres extraits, & on s'en sert en une infinité de maladies.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.