linotte

 

définitions

linotte ​​​ nom féminin

Petit passereau au plumage brun et rouge.
locution Tête de linotte : personne écervelée, agissant étourdiment.
La linotte mélodieuse La linotte mélodieuse - Crédits : iStockphoto/Andrew Howe Crédits : iStockphoto/Andrew Howe
 

synonymes

linotte nom féminin

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce sera une charité que de lui faire gagner quelques sous, et la promenade va te rendre aussi gaie qu'une linotte.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Quelle linotte que ce garçon-là, pour entendre tout de travers !Gustave Flaubert (1821-1880)
Enfin il vint une linotte voler autour des filets dont il était entortillé.Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Tête de femme ou de linotte, que pouvait-il donc t'arriver ?Victor Cherbuliez (1829-1899)
Elle aime la frérie, et on l'enivre comme on veut ; c'est une vraie tête de linotte.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Elle est coquette, elle est folle ; mais cette tête de linotte est meublée comme celle d'un vieux bibliothécaire.Anatole France (1844-1924)
Le pinson, l'alouette, la linotte, le serin jasent et babillent tant que le jour dure.Émile Faguet (1847-1916)
Pendant plusieurs jours de suite il se rendit au cabinet dès quatre heures du matin ; il y siffla aussi la linotte, mais ce fut peine inutile, l'empereur ne l'entendit pas.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Toutes les femmes ont un cœur de lièvre et une tête de linotte.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Le bouvreuil et la linotte se penchent au bout des rameaux pour souffler les rôles aux acteurs.Théophile Gautier (1811-1872)
Pierre, au lieu qu'il l'en remerciât ou y répondît par quelque gentillesse, corrigeait les fautes de grammaire de « la linotte », mais se dérobait à ses avances.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LINOTTE » s. f.

Petit oiseau de couleur grise qu'on nourrit en cage, qui chante agreablement, & à qui on apprend aussi à parler. En latin ligurinus. Ce sont d'ordinaire les Savetiers qui apprennent aux linotes à siffler & à chanter. Menage derive ce mot de linaria, à lino quo vescitur.
 
On dit proverbialement pour reprocher à un homme qu'il a un peu trop beu, qu'il a sifflé la linotte.
 
On appelle aussi un homme de peu de sens, teste de linotte, à cause que cet oiseau a la teste fort petite.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020